ENTREPRISES & STRATÉGIES — Technologies

La Cryptomonnaie de Facebook dérange

La Libra fera bientôt l’unanimité... contre elle



Les élus américains tirent à boulets rouges sur la Libra... et l’arrivée annoncée des géants de la technologie dans le secteur financier. (Photo: Shutterstock)

Les élus américains tirent à boulets rouges sur la Libra... et l’arrivée annoncée des géants de la technologie dans le secteur financier. (Photo: Shutterstock)

Pas un jour ne s’écoule sans qu’une autorité ne vienne dire le mal qu’elle pense de la cryptomonnaie de Facebook.

«Facebook a démontré, scandale après scandale, qu’il ne méritait pas notre confiance», a déclaré le démocrate Sherrod Brown, membre de la commission sénatoriale des banques, dans des propos préliminaires, mercredi au Sénat américain. «Nous serions fous de leur donner une chance de les laisser toucher les comptes bancaires des gens.»

Lors de l’audition,  raconte Sciences et Avenir , Sherrod Brown a estimé qu’il était «délirant» de penser que les individus feraient confiance au groupe de médias sociaux avec leur argent «durement gagné».

Pour MIT Technology Review , les élus américains risquent d’aller encore beaucoup plus loin et d’interdire aux «big tech» de se lancer dans les activités financières.

Au G7, ce sont les Français qui en ont remis une couche.

Dans une vidéo  publiée par L’Obs , Gilles Babinet, vice-président du Conseil français du numérique, se demande s’il ne faudrait pas démanteler Facebook.

Les autorités suisses ont annoncé  que les sociétés de Facebook qui s’occupent du déploiement de cette monnaie devraient être régulées chez elles.