ENTREPRISES & STRATÉGIES — Industrie

Sidérurgie

Liberty prévoit 100 millions pour Dudelange et Liège



L’unité de Dudelange pourra être modernisée dans les prochaines années. (Photo: Nader Ghavami/archives)

L’unité de Dudelange pourra être modernisée dans les prochaines années. (Photo: Nader Ghavami/archives)

GFG Alliance, le groupe de Sanjeev Gupta qui a repris le site d’ArcelorMittal Dudelange, prévoit d’investir 100 millions d’euros sur l’ensemble Liberty Liège-Dudelange, qui compte trois sites.

En visite sur les sites de Liège et Dudelange, en septembre 2019,  le repreneur des unités d’ArcelorMittalSanjeev Gupta , avait annoncé des investissements à court terme de 10 millions d’euros.

Ce 19 février, à l’issue de la «revue stratégique de 100 jours» – attendue en septembre puis en novembre 2019 –, le patron de GFG Alliance, la maison mère de Liberty Steel, annonce un paquet de 100 millions d’euros à injecter pour la transformation de ce qui s’appelle désormais Liberty Liège-Dudelange.

Le patron d’origine indienne, désormais à la tête du 8e groupe sidérurgique hors de Chine, veut faire de ce pôle un fournisseur européen performant de produits en acier revêtu. Il entend aussi améliorer les performances opérationnelles, accroître la qualité des usines d’acier galvanisé et rendre l’ensemble neutre en carbone d’ici 2030.

Améliorations opérationnelles

Dans un communiqué, Frédéric Tancrez, directeur général de Liberty Liège-Dudelange, explique que, depuis l’acquisition en juillet 2019, le pôle belgo-luxembourgeois qui comprend trois sites (Tilleur, Flémalle et Dudelange) «a déjà apporté une série d’améliorations opérationnelles, notamment une réduction des coûts et une amélioration de la qualité des produits».

Rappelons que c’est pour acquérir le site sidérurgique italien d’Ilva  qu’ArcelorMittal a mis en vente sept sites de sa filière «froid», une exigence des autorités européennes de concurrence.

Le groupe sidérurgique basé à Luxembourg a donc signé un accord de vente en novembre 2018 avec le groupe britannique Liberty Steel pour 740 millions d’euros. Celui-ci détient désormais 200 sites de production disséminés dans 10 pays.

Ensemble, les trois sites de Liberty Liège-Dudelange produisent annuellement 1,5 million de tonnes de bobines d’acier revêtu. Ces produits sont destinés aux secteurs de la construction, de l’industrie et de l’électroménager.