LIFESTYLE & VIE PRATIQUE — Foodzilla

MANGER MIEUX

Lët’z Grow, ça pousse comme il faut!



Dans le grand jardin Lët’z Grow, des tomates, du maïs, mais aussi beaucoup de piments différents! Maison Moderne

Dans le grand jardin Lët’z Grow, des tomates, du maïs, mais aussi beaucoup de piments différents! Maison Moderne

La communauté Lëtz’s Grow propose non seulement des paniers de légumes saisonniers hebdomadaires, mais s’investit également dans la transmission de savoirs pour plus d’autonomie alimentaire.

C’est depuis Junglinster que le nouvel acteur en matière de paniers potagers propose sa sélection hebdomadaire de légumes locaux et bio: Lët’z Grow. C’est avant tout l’aventure de deux particuliers, Senad Alic et Danny Hutchines, qui font pousser des légumes de la manière la plus naturelle possible dans un petit champ situé juste derrière le jardin du premier.

Ici, non seulement aucun pesticide ou engrais chimique n’est utilisé, mais on ne creuse pas le sol non plus. Au contraire, on le soulève et on le couvre pour laisser la nature faire ce qu’elle sait faire de mieux: se fertiliser seule grâce aux nitrites et au carbone produits par la biomasse. Les semis sont évidemment saisonniers et étudiés au fur et à mesure pour optimiser les cycles de croissance. Senad Alic, qui a passé quelques années dans la finance luxembourgeoise avant de se lancer dans cette nouvelle aventure à temps plein, l’explique d’ailleurs très bien avec une phrase: «On ne nourrit pas les plantes, on nourrit le sol.»

Lët’z Grow fait pousser des légumes le plus naturellement possible à Junglinster. Maison Moderne

1 / 5

Dans le jardin Lët’z Grow: des fleurs comestibles.  Maison Moderne

2 / 5

Dans le jardin Lët’z Grow: plusieurs variétés savoureuses de tomates cerises. Maison Moderne

3 / 5

Dans le jardin Lët’z Grow: de la menthe chocolat. Maison Moderne

4 / 5

Dans le jardin Lët’z Grow: de la menthe, beaucoup de menthe!  Maison Moderne

5 / 5

Avec ses productions, Lët’z Grow propose pour le moment une trentaine de paniers par semaine via un groupe en ligne , mais souhaite surtout s’installer dans le paysage local en créant une communauté autour du «bien faire pousser», promouvant toujours plus d’autonomie alimentaire. Une transmission de savoirs que Lët’z Grow met également en application auprès d’associations dans un jardin communautaire du Pfaffenthal, en ville.

Un petit point de vente comptant deux serres devrait ensuite ouvrir ses portes d’ici quelques semaines à Junglinster et permettre une diffusion plus large. On vous tiendra au courant!

Pour vous abonner à la newsletter Paperjam Foodzilla, c’est ici