POLITIQUE & INSTITUTIONS
POLITIQUE

Mobilisation d’ampleur au Luxembourg

Les 7 revendications des jeunes en faveur du climat



Vendredi, plus de 7.000 lycéens ont manifesté dans les rues du centre-ville de la capitale contre le réchauffement climatique. Quelles sont leurs attentes? Quelles sont leurs revendications politiques? Réponses en sept points.

Conscients des enjeux et des conséquences liés au réchauffement climatique, à la pollution de l’air, des eaux et de notre planète, les jeunes s’organisent à travers le monde, se rassemblent, partagent sur les réseaux sociaux et marchent dans les rues pour faire entendre leur voix et leurs messages.

À Luxembourg-Ville, vendredi , les lycéens des écoles du pays se sont mobilisés suite  à l’appel de leurs camarades de l’École européenne du Kirchberg et créateur du groupe Youth for Climate Luxembourg. Une mobilisation qui fait suite à l’appel à la grève mondiale pour le climat.

Mais qu’est-ce qui motive ces jeunes? Quelles sont les revendications politiques des lycéens luxembourgeois? En voici sept.

1. «Gérer les enjeux climatiques comme une crise»

«Il faut que les politiques, notre gouvernement, traitent le changement climatique comme une crise, en tenant compte des études scientifiques», estime Zélie Guisset, 17 ans, élève à l’École européenne du Kirchberg et membre de l’organisation de la marche qui s’inscrit dans le cadre de la grève mondiale pour le climat .

2. «Conscientiser le plus grand nombre»

«Nous voulons que nos membres croient sincèrement en la cause climatique et adoptent des gestes plus sains dans leur quotidien», explique Zélie Guisset, qui souhaite que le mouvement  Youth for Climate Luxembourg  rassemble encore plus de monde.

Les manifestants réclament également plus d’actions de sensibilisation de la part du gouvernement envers la population, notamment sur le tri sélectif des déchets.

3. «Promouvoir les gestes écoresponsables»

Les manifestants souhaitent promouvoir des gestes plus «responsables» envers la Terre: acheter bio, local et consommer moins de viande et de poisson, éviter les emballages plastiques, utiliser le vélo et les transports en commun pour les déplacements.

222874.jpg

800 élèves du Lycée Aline Mayrisch ont fait le déplacement dans le centre de la capitale pour marcher contre le réchauffement climatique.  Paperjam

4. «Conscientiser la population sur l’industrie de la viande»

«Le bien-être animal, l’alimentation végane et végétarienne sont à privilégier», estime Alexandra, 19 ans, élève du Lycée Michel Lucius. «Nous voulons aussi que les gens réfléchissent à leurs modes de consommation.»

5. «Réduire d’urgence les gaz à effet de serre»

«Il faut privilégier les modes de déplacement doux et favoriser l’utilisation des énergies renouvelables» estiment Ian et Ken, 19 ans, élèves au Lycée Maacher.

6. «Limiter/bannir les emballages à usage unique»

Les manifestants réclament également une réglementation sur la quantité de plastique/serviettes en papier produite et consommée.

222877.png

Plus de réglementation sur la quantité de plastique produite compte parmi les nombreuses revendications.  (Photo: Paperjam)

7. «Faire grandir le mouvement»

«On ne s’arrêtera pas là. D’autres actions vont suivre», ajoute Élise Darras, élève à l’École européenne du Kirchberg et membre du mouvement Youth for Climate Luxembourg.