POLITIQUE & INSTITUTIONS
JUSTICE

Fraude sociale

Les 346 camions de Jost Group pourront être saisis



226080.jpg

Jost Group sera privé de 346 camions suite à une enquête de la justice belge. (Photo: Shutterstock)

Le groupe de transport Jost devra probablement se résoudre à voir 346 de ses véhicules être saisis par la justice belge. Il est soupçonné de fraude fiscale et sociale.

Après une suspension de l’ordonnance de saisie par le tribunal des référés de Liège, la chambre des mises en accusation du tribunal de Liège a autorisé la saisie de 346 camions chez Jost Group.

Le groupe de transport luxembourgeois est soupçonné par la justice belge de fraude fiscale et sociale . Il lui est reproché d’avoir employé 950 chauffeurs des pays de l’Est et de les avoir rémunérés aux conditions salariales de leur pays d’origine.

Face à ces soupçons, le parquet fédéral belge a tenu à prendre des mesures fortes en saisissant une part importante de la flotte de véhicules du groupe. Celui-ci s’y était opposé et avait obtenu un sursis le 20 mars dernier, le tribunal des référés préférant attendre la décision de la chambre des mises en accusation.

C’est désormais chose faite depuis ce lundi. L’enquête concernant le groupe de Weiswampach devrait donc se poursuivre après une vague de perquisitions, menées en 2017 sur différents sites du groupe, en Belgique, au Luxembourg, en Roumanie et en Slovaquie.