COMMUNAUTÉS & EXPERTISES — Management

Découvrez: 50 femmes CEO

De Lentz à Muller: 50 femmes CEO au fil des jours



Les femmes CEO dévoilées aujourd’hui sur paperjam.lu sont Isabelle Lentz, Corinne Lozé, Catherine Mannard, Myriam Mersch-Zimmer, Mirelle Meyers et Carole Muller. Découvrez-les et leurs entreprises! (Montage: Maison Moderne)

Les femmes CEO dévoilées aujourd’hui sur paperjam.lu sont Isabelle Lentz, Corinne Lozé, Catherine Mannard, Myriam Mersch-Zimmer, Mirelle Meyers et Carole Muller. Découvrez-les et leurs entreprises! (Montage: Maison Moderne)

Elles sont au cœur du dossier spécial du magazine Paperjam de mars 2022. De A à Z, retrouvez, au fil des jours, les 50 femmes CEO à la tête d’une entreprise de plus de 100 personnes au Luxembourg… D’Isabelle Lentz à Carole Muller, la rédaction de Paperjam vous propose six nouveaux portraits ici.

Découvrez l’intégralité des 50 femmes CEO en cliquant sur le  #50femmesCEO.

Isabelle Lentz

Chief commercial officer/CEO adjoint, Munhowen, 262 employés

Je voudrais motiver les gens à apporter leurs idées et oser le changement.
Isabelle Lentz

Isabelle Lentz,  Chief commercial officer/CEO adjoint,  Munhowen

Une phrase qui résume bien l’état d’esprit d’ Isabelle Lentz , seule femme au comité de direction de Munhowen, la branche Importation et distribution de boissons pour l’horeca de l’entre­prise familiale : la Brasserie Nationale. « Je suis la seule femme dans tout le management et, l’année prochaine, je serai le CEO de Munhowen. » À son poste actuel, la Luxembourgeoise dit « avoir une vue hélicoptère de la société » et « comprendre les rouages des différents départements » qui couvrent des services sur tout le territoire national, y compris en click & collect. L’entreprise reste, selon elle, « encore très masculine dans son organisation ». Isabelle Lentz souhaite y apporter « une touche de ­féminité » et pratique un management basé sur la commu­nication : « Avant de prendre une décision, je la valide avec mes équipes – afin de les intégrer dans le processus de décision dès le début et l’adapter en cas de besoin. » Celle qui aime la photographie et la peinture et qui reconnaît faire « un peu » de sport aimerait que les gens retiennent d’elle une certaine ouverture d’esprit, notamment aux idées des autres, et conseille à chacun d’« oser le changement ». Très exigeante avec elle-même, elle aurait pu être médecin dans une autre vie professionnelle. À défaut, c’est de l’entreprise et de ses équipes qu’elle prend soin au quotidien, avec une devise teintée de bonne humeur : « Toujours faire de son mieux, être authentique, mais aussi s’amuser ! »

Corinne Lozé

CEO, Orange Luxembourg, 160 employés

Elle dit que l’on est le fruit des rencontres qui nous ont faites. Corinne Lozé , Française, a joué un rôle-clé dans le déploiement du groupe Orange en Afrique, continent où elle a grandi (Mali) et plus tard dirigé Orange Star Africa, et Orange Centrafrique jusqu’en 2019 où elle prend les rênes d’Orange Luxembourg. Elle indique que tout au long de son parcours qui l’a menée de la France à l’Afrique, puis au Luxembourg, chaque rencontre l’a influencée. Selon elle, « l’actif le plus stratégique d’une entreprise est son capital humain ». À propos de la parité en entreprise, elle dit souvent que

Une femme qui dirige, c’est exactement la même chose qu’un homme qui dirige.
Corinne Lozé

Corinne Lozé,  CEO,  Orange Luxembourg

Si elle n’avait pas été chef d’entreprise, elle aurait voulu être grand reporter, vétérinaire ou­ photographe animalier.

Catherine Mannard

Codirectrice, Ligue HMC, 380 salariés

Cette Belgo-Luxembourgeoise de 45 ans possède un diplôme d’ingénieur commercial obtenu à HEC Liège. Elle est arrivée au sein de la Ligue HMC en 2015 en tant que directrice Admi­nistration et finances, après avoir occupé différents postes de directrice financière ou de contrôleuse de gestion au sein d’établissements comme Stëftung Hëllef Doheem ou Apollonia. «Depuis mes études, le volet social m’inté­resse énormément.» La Ligue HMC est composée d’une fondation, d’une asbl et d’une coopérative. «Notre objectif est de soutenir les personnes en situation de handicap intellectuel dans les différents domaines de la vie, qu’ils soient professionnels, culturels, de ­formation, social ou de logement.»

Myriam Mersch-Zimmer

Directrice générale, Fondation Maison de la Porte Ouverte, 130 salariés

La séance académique de la Fondation Maison de la Porte Ouverte (FMPO) organisée le 30 mars prochain marquera, d’une part, la clôture du 50e anni­versaire de la FMPO et, d’autre part, le lancement de la vision 2022-2026. «Au cours des six prochains mois, il s’agit de bien engager la stratégie de mise en place de la vision avec des comités de pilotage et des groupes de travail pour consolider nos activités existantes et pour innover et développer de nouvelles approches et des activités, ceci dans une démarche de qualité», explique Myriam Mersch-Zimmer, directrice générale de la FMPO depuis 2003. Celle qui est notamment diplômée d’un master 2 en management des organisations du secteur sanitaire et social de l’IAE de Metz dit avoir été influencée dans sa carrière par sa mère, qui lui a appris «à avoir des ambitions professionnelles en tant que femme.

Mon point fort est mon sens d’analyse et ma réactivité suite à cette analyse.
Myriam Mersch-Zimmer

Myriam Mersch-Zimmer,  directrice générale,  Fondation Maison de la Porte Ouverte

Mon point faible, qui découle de mon point fort, est mon impatience face à un manque de réflexion critique et d’en­gagement professionnel», analyse-t-elle. Bonne vivante, aimant préparer et partager un bon repas avec sa famille et ses amis, Myriam Mersch-Zimmer voudrait laisser la FMPO comme une institution «bien structurée et bien organisée, dans laquelle les salariés adhèrent aux valeurs, ­s’enga­gent avec respect et empathie, et qui soit un acteur incontournable dans le secteur social au Luxembourg»

Mireille Meyers

Gérante-associée, Nettoservice, 1.400 salariés

Fondée en 1974 par son père, Edouard Meyers, la société Nettoservice revendique le fait d’être la plus importante entreprise familiale de nettoyage et d’entretien du pays. Depuis plus de 40 ans, elle a connu une croissance stable. Le nombre de salariés est passé de 23, à ses débuts, à plus de 1.400 aujourd’hui. C’est en 1983 que Mireille Meyers et son frère Roland entrent dans l’entreprise et, en 1989, qu’ils en acquièrent des parts. En 2015, Steve et Chris Schroeder, les enfants de Mireille Meyers, y font à leur tour leur entrée. «À la mort de notre père, en 2000, c’était évident pour nous de maintenir le contrôle familial», avait expliqué la Luxem­bourgeoise, à l’époque.

Carole Muller

CEO, Fischer, 350 salariés

Carole Muller , qui souhaitait s’orienter vers une carrière de diplomate au sein du ministère des Affaires étrangères, est finalement devenue la CEO de l’entreprise familiale Fischer en 2014. « C’est un poste qui implique plus de responsabilités. Il permet aussi de développer l’entreprise avec une plus grande marge de manœuvre. La possibilité d’apporter sa pierre à l’édifice selon sa propre vision est également un élément important », explique la Luxembourgeoise de 41 ans, qui cite Jean Mader, ancien doyen de son école de commerce – l’ISG Paris – comme la personne ayant influencé sa carrière. « Il a su me communiquer son enthou­siasme et sa vision très ouverte sur le monde. » Le conseil de management de Carole Muller à un(e) futur(e) CEO ? « S’entourer de personnes différentes et complémentaires. Continuer à apprendre. Avoir foi dans ce qu’elle ou il entreprend sans avoir peur de l’échec.»

L’échec n’est finalement qu’une leçon de plus pour apprendre.
Carole Muller

Carole Muller,  CEO,  Fischer

Et sa passion secrète lorsqu’elle ne travaille pas? «La couture, une passion transmise par ma maman», confie-t-elle.

La liste continue d’Anne Nickels à Michèle Racké.

Cet article a été rédigé pour  l’édition magazine de Paperjam du mois de mars 2022  parue le 23 février 2022.

Le contenu du magazine est produit en exclusivité pour le magazine. Il est publié sur le site pour contribuer aux archives complètes de Paperjam.  Cliquez sur ce lien pour vous abonner au magazine.  

Votre entreprise est membre du Paperjam Club? Vous pouvez demander un abonnement à votre nom. Dites-le-nous via  [email protected]