ENTREPRISES & STRATÉGIES
INDUSTRIE

Bettembourg

Le terminal intermodal poursuit son développement



221151.jpg

Le terminal peut gérer 28 trains et jusqu’à 1.500 camions par jour. (Photo: LaLa La Photo, Keven Erickson, Krystyna Dul)

Principal hub logistique du Luxembourg, le terminal intermodal de Bettembourg poursuit son développement. Plusieurs nouvelles liaisons vers la Belgique et la France seront opérationnelles dans quelques jours.

Situé sur le parc logistique Eurohub Sud, le terminal intermodal de Bettembourg  est devenu un acteur incontournable dans la gestion du transport de marchandises. Idéalement situé sur l’axe mer Méditerranée–mer du Nord, il est proche du terminal cargo de Luxembourg, du port de Mertert, des grandes autoroutes des pays voisins, et de leurs réseaux ferroviaires... Il peut gérer jusqu’a 28 trains par jour et accueillir 1.500 camions en une journée.

Gand, Zeebruges et Valenton

Son développement va se poursuivre via une nouvelle connexion avec le terminal de Gand, à partir du 11 mars. Le train circulera cinq fois par semaine en aller-retour et permettra des connexions ferroviaires vers Lyon, Le Boulou, en France, et même vers la Turquie, via le port italien de Trieste. Les marchés scandinaves seront aussi desservis via Gand, troisième port de Belgique, et une des plus grandes infrastructures portuaires de la mer du Nord.

La fréquence des trains entre Bettembourg et Zeebruges  va également passer de trois à cinq allers-retours par semaine. Ce qui va augmenter également le nombre de trains vers Lyon, Le Boulou et la Turquie.

Enfin, une nouvelle liaison sera opérationnelle entre Bettembourg et Valenton (France) à partir du 15 mars.