POLITIQUE & INSTITUTIONS — Politique

Stade national de football et de rugby

Le chantier du stade avance, mais accuse du retard



Le chantier du stade national est bien avancé. Anthony Dehez

Le chantier du stade national est bien avancé. Anthony Dehez

Le chantier du futur stade national de football et de rugby avance, mais les travaux ont pris quelques mois de retard suite aux intempéries de ces deux derniers hivers.

Depuis mai 2017, les entreprises sont à l’œuvre pour construire le nouveau stade national à la Cloche d’Or. Même si le stade présente aujourd’hui un état avancé de son gros œuvre puisque 95% sont finis, le planning général accuse quelques mois de retard par rapport à la livraison du chantier initialement estimée pour la fin de l’année 2019.

«Actuellement, nous prévoyons une fin de chantier pour le printemps 2020, probablement en mai», estime Carine Kieffer du service Bâtiments de la Ville de Luxembourg. «Ceci est dû aux quatre semaines d’intempéries durant l’hiver 2017-2018 et aux trois semaines d’intempéries durant l’hiver 2018-2019. Il y a aussi certains travaux, comme l’étanchéité, qui ne peuvent se faire qu’à une température de +5°C et qui peuvent donc entraîner des retards impondérables.»

Pose de la façade en avril

Ce mois d’avril voit le début des travaux de façade haubanée, qui est un peu la signature architecturale du concept développé par le groupement Gerkan, Marg und Partner et Beng Architectes Associés. Ce sont 5.600m2 de surface de façade et 572 panneaux métalliques qu’il s’agit maintenant de mettre en place. À terme, cette façade composée de formes en losange bénéficiera d’une illumination aux scénarios variés.

Actuellement, 85% des travaux ont été mis en soumission et sont déjà adjugés. Le clos et couvert du bâtiment technique au sud est garanti et les travaux d’installations techniques sont en cours. Les travaux de parachèvement, quant à eux, ont commencé. Le début des travaux de gazon hybride est programmé pour fin avril. «Le chantier du stade est aussi un important travail de coordination avec les différents services, dont le service des sports et les Ponts et Chaussées, pour permettre un déroulement optimal des différents chantiers qui sont en cours», précise Carine Kieffer.

Rappelons que le stade de football et de rugby est conçu pour accueillir 9.385 spectateurs en places assises couvertes, des espaces VIP, des kiosques à nourriture, un business club, des locaux pour la presse, des vestiaires et des fonctions auxiliaires. L’estimation budgétaire du projet définitif est de 60,35 millions d’euros.

La pelouse devrait être installée à la fin du mois d'avril. Anthony Dehez

1 / 4

Les gradins sont prêts à recevoir les sièges. Anthony Dehez

2 / 4

Sous les gradins les travaux se poursuivent. Anthony Dehez

3 / 4

A l'intérieur, beaucoup reste à faire. anthony Dehez

4 / 4