ENTREPRISES & STRATÉGIES — Services & Conseils

Communication

Kamel Amroune n’est plus le CEO de Farvest



Rachetée par Karoly Papp et Docler en juin 2018, Farvest n’est plus dirigée par un de ses fondateurs historiques: Kamel Amroune a quitté l’entreprise le 18 janvier. (Photo: Jan Hanrion/ Archives Maison Moderne)

Rachetée par Karoly Papp et Docler en juin 2018, Farvest n’est plus dirigée par un de ses fondateurs historiques: Kamel Amroune a quitté l’entreprise le 18 janvier. (Photo: Jan Hanrion/ Archives Maison Moderne)

Info Paperjam – Docler a mis fin au mandat de Kamel Amroune à la tête de Farvest, l’entreprise de communication et d’événementiel à qui l’on doit le plus gros salon local de technologie, l’ICT Spring.

Le chef d’orchestre de l’ICT Spring et homme de communication Kamel Amroune ne fait plus partie de Farvest Holding depuis le 18 janvier, selon le registre du commerce. Docler Holding doit nommer une nouvelle direction prochainement.

Une page se tourne dans l’histoire de cette société de communication bien connue, deux ans et demi après le départ de Fabien Amoretti, qui avait vendu ses parts, fin juin 2018, à Docler Holding.

Originaire de Longwy, M. Amroune avait rejoint Farvest en 2007 avec un diplôme en marketing des services, enchaînant conférences, hackathons et rendez-vous d’affaires pour développer la communauté de l’IT au Luxembourg.

Les derniers comptes publiés (2019) font état de pertes reportées de plus de 130.000 euros et d’apports en capitaux non rémunérés par des titres pour 2,59 millions d’euros. Dans un contexte difficile pour les entreprises de communication, c’est ce qui a poussé Docler à vouloir réorienter la société.

Kamel Amroune et ses équipes avaient réussi le tour de force d’organiser quand même un ICT Spring, à l’automne dernier, malgré le Covid-19.