PLACE FINANCIÈRE & MARCHÉS — Marchés financiers

Blockchain

J.P. Morgan investit dans HQLAx



Présente depuis le lancement de la solution de HQLAx, J.P. Morgan a décidé d’y investir six autres poids lourds de la gestion de titres. (Photo: Shutterstock)

Présente depuis le lancement de la solution de HQLAx, J.P. Morgan a décidé d’y investir six autres poids lourds de la gestion de titres. (Photo: Shutterstock)

J.P. Morgan a investi dans la start-up luxembourgeoise HQLAx un montant non déterminé dans l’extension de son tour de table à près de 15 millions d’euros.

En janvier, la start-up luxembourgeoise HQLAx a dévoilé un tour de table de série B de 14,4 millions d’euros (17,5 millions de dollars) auprès de BNY Mellon, Goldman Sachs, BNP Paribas Securities Services, Citigroup et Deutsche Börse Group.

Ce mardi, elle annonce une extension de ce tour d’investissement avec l’entrée en lice formelle de J.P. Morgan. «Formelle», parce que la banque américaine utilisait déjà la solution depuis ses débuts et projette d’y connecter son activité Agency Securities Lending.

«L’investissement stratégique de J.P. Morgan dans notre entreprise et son engagement à se connecter à notre plateforme en disent long sur la validation de notre vision commune d’accélérer la mobilité des garanties dans l’écosystème mondial de la finance de titres», s’est félicité le président-directeur général de HQLAx, Guido Stroemer.

Les principaux clients de HQLAx sont des institutions financières actives dans le prêt de titres et la gestion de garanties. La plateforme HQLAx, qui a démarré dans la société de blockchain d’entreprise R3 et utilise la blockchain Corda, permet aux acteurs du marché de transférer la propriété de titres de manière transparente à travers des pools de garanties disparates à des moments précis. Cela permet aux participants d’optimiser leurs activités de gestion des liquidités et de gestion des garanties, générant ainsi des gains d’efficacité opérationnelle et des économies de coûts d’investissement.

La Deutsche Börse agit en tant que tiers de confiance entre les dépositaires et le registre des garanties numériques.

«HQLA» est l’acronyme qui désigne habituellement les «high-quality liquid assets».