ENTREPRISES & STRATÉGIES — Services & Conseils

Football

Les joueurs de Virton demandent des comptes à Becca



«Nous n’avons aucun soutien de la direction, de Monsieur Becca ou encore de Monsieur Alex Hayes, qui ne s’intéressent qu’à leurs recours et semblent avoir définitivement effacé le côté humain de notre sport», dénonce la lettre ouverte des joueurs et du staff du club de football Royal Excelsior Virton. (Photo: Maison Moderne / Archives)

«Nous n’avons aucun soutien de la direction, de Monsieur Becca ou encore de Monsieur Alex Hayes, qui ne s’intéressent qu’à leurs recours et semblent avoir définitivement effacé le côté humain de notre sport», dénonce la lettre ouverte des joueurs et du staff du club de football Royal Excelsior Virton. (Photo: Maison Moderne / Archives)

Le staff sportif et l’équipe du club de football de Virton dénoncent dans une lettre ouverte les agissements de la direction. Au cœur du problème, la relégation du club en D2 amateurs et Flavio Becca, qui a investi dans le club en 2018.

«Nous, joueurs professionnels et entraîneurs, nous nous retrouvons sans travail, sans possibilité de signer avec les clubs qui nous contactent – la direction nous l’interdit – et éprouvons de grandes difficultés à ‘boucler’ les fins de mois, le RE Virton nous ayant mis en chômage économique», déclarent les joueurs et membres du staff sportif de l’équipe du Royal Excelsior Virton dans une lettre ouverte communiquée ce lundi.

Le club, dans lequel a investi en 2018 Flavio Becca , a été relégué en D2 amateurs déb ut avril – loin des ambitions d’élite de ce dernier –, ce qui a déclenché une guerre entre la direction du club et la tête de la fédération nationale , l’Union royale belge des sociétés de football association (Urbsfa).

Au milieu, les joueurs et le staff, qui s’estiment «pris en otage» par la direction du club. Celle-ci n’aurait «jamais accepté de discuter» malgré les «demandes de dialogue» répétées de ceux-ci.

«Aucun soutien de la direction»

«Il n’y a aucun programme de reprise, ni entraînement physique ni match amical», dénonce la lettre ouverte. «Nous sommes donc laissés à nous-mêmes sans aucune perspective d’avenir.» Les contrats ne seraient pas respectés, les salaires ne seraient pas payés à temps et les préparateurs seraient à la charge des joueurs.

«Nous n’avons aucun soutien de la direction, de Monsieur Becca ou encore de Monsieur Alex Hayes, qui ne s’intéressent qu’à leurs recours et semblent avoir définitivement effacé le côté humain de notre sport», jugent-ils.

«Nous, les joueurs sans exception, ainsi que le staff, demandons ouvertement à l’Union belge ainsi qu’à la Pro League de prendre des mesures contre les agissements du club afin de nous aider à nous libérer», conclut la lettre ouverte, qui ajoute qu’il s’agit «d’une question de survie économique et de notre avenir ainsi que celui de nos familles».