PLACE FINANCIÈRE & MARCHÉS — Fintech

Fintech

Joompay lance son app européenne de paiement instantané



La nouvelle application paneuropéenne permettra de payer simplement n’importe quelle petite dépense de la vie quotidienne. Un marché de 6.000 milliards d’euros appelé à être multiplié par six dans les cinq prochaines années. (Photo: Joompay)

La nouvelle application paneuropéenne permettra de payer simplement n’importe quelle petite dépense de la vie quotidienne. Un marché de 6.000 milliards d’euros appelé à être multiplié par six dans les cinq prochaines années. (Photo: Joompay)

Près de deux ans après avoir démenti tout développement au Luxembourg, Joompay Europe, filiale du site d’e-commerce russe Joom aux 300 millions d’utilisateurs, lance aujourd’hui son application de paiement instantané ou d’organisation de cagnotte. Où que vous soyez en Europe.

Là où une banque imposerait d’enregistrer un nouveau compte bancaire – celui d’un ami ou d’un prof de sport – via un token, Joompay , lancée ce jeudi, permettra de payer directement son ami ou son prof via l’application. Quasiment sans effort.

«La pandémie et le lockdown mondial ont accéléré la transformation mondiale des paiements, mis au défi les fournisseurs en place et remodelé les méthodes de paiement. Cela a renforcé les problèmes existants en Europe, où, malgré plus de 50 solutions coexistantes de paiement peer-to-peer, il n’y a toujours pas de compatibilité transeuropéenne entre elles», assure le communiqué de presse. «Pour transférer de l’argent entre eux, la majorité des Européens utilisent encore des espèces, des virements bancaires encombrants ou des services de transfert d’argent qui ne sont pas adaptés à cela. Les Européens ne sont clairement pas satisfaits des applications existantes et de leur verrouillage, car le nombre total de paiements non monétaires augmente constamment au fil des ans – en 2019, à titre de référence, ce nombre a augmenté de 8,1% pour atteindre 98,0 milliards. Cependant, il n’y a pas de service unique qui puisse répondre à tous les besoins des clients.»

Avec Joompay, qui a une licence d’établissement de monnaie électronique de la CSSF, les utilisateurs peuvent payer une partie d’une facture commune, faire des achats sur internet ou envoyer de l’argent à un parent dans un autre pays. L’application permettra à ses utilisateurs de créer des pages de paiement personnalisables, de partager leur URL Joompay personnelle et de collecter de l’argent auprès de leurs clients, de recevoir des dons ou de facturer des fonds pour des produits et services.

«L’application a été conçue pour offrir la meilleure expérience de sa catégorie et la première expérience paneuropéenne de solution de paiement peer-to-peer», déclare le CEO et cofondateur de Joompay, Yuri Alekseev. «La popularité croissante des paiements autres qu’en espèces pendant la pandémie nous a assuré qu’il s’agit désormais d’une excellente opportunité de développement ultérieur.»

Le Luxembourg, premier pays «servi»

Joompay est déjà disponible au Luxembourg et sera disponible dans tous les pays de l’Union européenne dans les semaines à venir. Seront déployés plus tard des comptes «Pro» qui auront des fonctionnalités supplémentaires, notamment pour les vendeurs professionnels, les commerçants indépendants et les petites entreprises.

L’organisation de cagnotte semble gratuite, selon les conditions générales d’utilisation, là où les grands acteurs du marché prennent souvent autour de 5% du montant de la transaction.

En janvier, Joompay est devenue un membre principal du système de cartes Visa, ce qui lui a permis d’émettre ses nouvelles cartes personnalisées à travers l’Europe, qui offriront une variété d’avantages, y compris un service gratuit sans frais cachés, des bonus de remise en argent allant jusqu’à 10% avec des marques partenaires, des notifications instantanées et une gamme étendue de fonctionnalités de sécurité.