PLACE FINANCIÈRE & MARCHÉS — Banques

Malgré des bénéfices en hausse

John Flint quitte la tête de HSBC



258110.jpg

Le groupe se sépare de son PDG malgré des résultats excellents au cours du premier semestre 2019. (Photo: Shutterstock)

Le groupe bancaire britannique a annoncé par communiqué que John Flint, son PDG, avait démissionné. Noel Quinn, chef de la division Banque commerciale, le remplacera ad interim, le temps de lui trouver un successeur.

HSBC a pris tout le monde par surprise en annonçant, par communiqué, le départ de son PDG, John Flint. Cela peu avant de publier ses résultats pour le premier semestre de 2019, qui sont excellents, avec un bénéfice en hausse de 15,8%, soit 12,4 milliards de dollars. Le bénéfice avant impôts ajusté d’une année sur l’autre a également augmenté de 6,8%, à 12,5 milliards de dollars, selon France 24.

Besoin de changement

Aucune explication précise n’a été donnée quant à cette démission. Si ce n’est qu’un besoin de changement se faisait sentir, avertissant qu’une période difficile approchait.

«Dans l’environnement mondial de plus en plus complexe et exigeant dans lequel la banque opère, le conseil d’administration estime qu’un changement est nécessaire pour faire face aux défis auxquels nous sommes confrontés et pour saisir les très importantes opportunités qui sont devant nous», a déclaré le président du groupe, Mark Tucker.

John Flint, âgé de 51 ans, a passé trois décennies au sein de HSBC. Noel Quinn, chef de la division Banque commerciale, le remplacera le temps que le conseil d’administration lui trouve un successeur. Sa recherche se fera en interne et en externe, a précisé le CA de HSBC.