POLITIQUE & INSTITUTIONS — Institutions

Luc Frieden

«Je veillerai à être le président de tous les secteurs»



L’ancien ministre CSV et avocat a officiellement succédé à Michel Wurth à la présidence de la Chambre de commerce réunie en assemblée plénière mercredi matin. Ses priorités en vidéo.

Une nouvelle page se tourne à la Chambre de commerce et Luc Frieden l’a fait comprendre dès sa prise de parole, préférant s’adresser micro à la main à l’assistance plutôt que derrière le pupitre utilisé par ses prédécesseurs au micro, Carlo Thelen , directeur général de la Chambre de commerce, Étienne Schneider , vice-Premier ministre, et Michel Wurth , président sortant de l’institution.

Un changement de cap aussi bien personnel pour celui qui comptait briguer un mandat d’eurodéputé, que symbolique pour la Chambre de commerce menée durant 15 ans par Michel Wurth, figure incontournable du paysage industriel et économique du pays.

Et le nouveau président a déjà évoqué ses objectifs et ses priorités pour le mandat de cinq ans qu’il entame: l’accompagnement des entreprises face à la digitalisation, le développement des actions de la Chambre de commerce en faveur du commerce européen et international, et le recrutement et la formation de la main-d’œuvre dont les entreprises grand-ducales ont besoin. «Je veillerai à être le président de tous les secteurs», a précisé Luc Frieden dans son discours.