ENTREPRISES & STRATÉGIES — Architecture + Real Estate

Wunnquartier Stade

«Jardin de Luxembourg (le vrai)», le projet de 2001 et HHF



Le projet «Jardin de Luxembourg» conserve la mémoire du stade. (Illustration: 2001/HHF)

Le projet «Jardin de Luxembourg» conserve la mémoire du stade. (Illustration: 2001/HHF)

À l’occasion de la clôture de la phase 2 du concours d’idées urbanistiques organisé par la Ville de Luxembourg pour le Wunnquartier Stade, Paperjam revient sur les cinq projets retenus par le jury pour participer à la phase 3. Découvrons plus en détail le projet «Jardin de Luxembourg (le vrai) Hortus Colossus» du groupement mené par 2001. 

Suite à la clôture de la phase 2 du concours d’idées urbanistiques organisé pour le futur quartier du stade par la Ville de Luxembourg, Paperjam présente les cinq finalistes qui ont la possibilité d’approfondir leurs idées avant la sélection ultime du jury qui aura lieu à l’automne. Voici le projet «Jardin de Luxembourg (le vrai) Hortus Colossus», du groupement mené par 2001 et HHF Architekten, Agence TER, Systematica, Transsolar, Cabane – Urbane Strategien.

Vue de la maquette du projet (Photo: Matic Zorman/Maison Moderne)

Vue de la maquette du projet (Photo: Matic Zorman/Maison Moderne)

 

 

Ce projet vise à préserver en grande partie l’ancien stade Josy Barthel et à créer un espace libre à l’emplacement central du Wunnquartier Stade. En tant que nouveau parc de quartier, il est destiné à compléter la structure des espaces verts de la Ville et peut également être utilisé par les habitants des quartiers environnants.

Master plan du projet (Illustration: 2001/HHF)

1 / 2

Le projet associe des espaces verts et des places publiques. (Illustration: 2001/HHF)

2 / 2

Un lieu de rencontre central à l’allure urbaine sera créé autour du bâtiment de la caserne de l’ancien corps de pompiers professionnels et des anciennes écuries sur la route d’Arlon. Le bâtiment lui-même, avec ses garages, est appelé à devenir un centre culturel, tandis qu’une nouvelle place et un nouveau pavillon seront construits à côté.

Le long de la route d’Arlon, un espace bâti haut forme un front de rue. (Illustration: 2001/HHF)

1 / 3

Vue des jardins habités (Illustration: 2001/HHF)

2 / 3

Des tours de logements sont également envisagées sur le site. (Illustration : 2001/HHF)

3 / 3

Le concept de l’aménagement extérieur constitue le cadre autour duquel les auteurs du projet ont conçu quatre quartiers résidentiels ayant leur propre caractère, chacun faisant référence au contexte urbain existant: le long de la route d’Arlon, un quartier dense de tours résidentielles est prévu, qui offrira une nouvelle ligne d’horizon; le long de la rue Napoléon, une cité-jardin est envisagée; du côté du Rollingergrund, des immeubles résidentiels sont construits dans un environnement arboré; et à la limite orientale du site, qui forme un plateau, quatre tours résidentielles avec vue sur le Limpertsberg.

Concept de mobilité (Illustration: 2001/HHF)

1 / 3

Répartition du programme sur le site (Illustration: 2001/HHF)

2 / 3

Phasage du projet (Illustration : 2001/HHF)

3 / 3

Le mot du jury

Voici ce que dit le jury du projet: «Le projet est convaincant dans ses grandes lignes, mais doit être revu en ce qui concerne la répartition de la densité et les formes de construction proposées pour les parties le long de la route d’Arlon et du Rollingergrund.»