POLITIQUE & INSTITUTIONS — Politique

démission

Isabelle Goubin sur le départ



236256.jpg

Bénéficiant de la confiance de Pierre Gramegna, Isabelle Goubin (au centre) représentait le gouvernement au sein des instruments de contrôle de la Place. (Photo: Blitz Agency/Archives)

La directrice du Trésor, incontournable figure du ministère des Finances, a annoncé sa démission lundi en interne, selon la radio socioculturelle 100,7.

C’est un pilier de la haute fonction publique luxembourgeoise qui s’efface. Selon 100,7, Isabelle Goubin quitte le service de l’État et l’a annoncé au ministère des Finances lundi en compagnie de Pierre Gramegna . Une démission pour des raisons personnelles.

Isabelle Goubin connaît parfaitement la maison de la rue de la Congrégation pour y être entrée en 2002. Conseillère de direction, elle portait déjà de hautes responsabilités sous la direction de Luc Frieden, tout en évoluant dans l’ombre de Sarah Khabirpour, chef de cabinet.

La voix du gouvernement sur la place financière 

C’est en 2013, à la faveur de l’alternance politique et du jeu de chaises musicales qui a suivi, que la haut fonctionnaire a pris du galon, d’abord à la direction Budget et place financière, puis en remplaçant Georges Heinrich à la tête de la direction du Trésor en juin 2014.

Elle a ensuite chapeauté les instruments de contrôle du secteur financier, présidant la CSSF et le Commissariat aux assurances (Commassu), sans oublier la coordination du Haut Comité de la place financière et la présidence de l’Agence de transfert de technologie financière. Elle est également aux manettes du Fonds souverain intergénérationnel créé en 2014.

Ses mandats à la CSSF et au Commassu avaient été renouvelés début 2018, tandis qu’elle endossait la présidence du Comité économique et financier. Isabelle Goubin représente également le Luxembourg au sein du Comité économique et financier de l’UE.

Autant de mandats capitaux pour la Place et pour le gouvernement qu’il va falloir réattribuer.