ENTREPRISES & STRATÉGIES — Finance & Légal

Transition écologique: les incontournables

Investir de manière plus durable grâce aux ETF


Retour au dossier

Si la société au sens large s’inscrit dans une démarche de transition énergétique, il en est de même pour la finance. En effet, l’ESG est un enjeu majeur aux yeux des investisseurs. Ces derniers, pour rendre leur portefeuille écologiquement plus responsable, se tournent vers des outils comme l’ETF.

En matière de transition énergétique, nous assistons ces dernières années à la rencontre de deux éléments. D’une part, les exigences réglementaires toujours plus contraignantes; d’autre part, un besoin de transparence grandissant de la part des investisseurs. «Nous observons un changement de mentalité et une prise de conscience de toutes les typologies d’investisseurs sur la nécessité de revoir leur manière d’investir pour se positionner en faveur d’une économie bas carbone. Ces derniers comprennent qu’il faut agir pour limiter le réchauffement climatique», explique Alexandre Gerbaud, Vendeur Institutionnel ETF-France, Belgique & Luxembourg chez Lyxor Asset Management.

En effet, certains investisseurs institutionnels tels que les assureurs et fonds de pension ont déjà adopté des positions très claires sur l’intensité carbone de leurs portefeuilles, tandis que les investisseurs retail réfléchissent de plus en plus aux moyens leur permettant d’orienter leurs capitaux vers des investissements respectant les objectifs de l’Accord de Paris.

La composante climatique va connaître une accélération progressive et un nombre croissant de produits obligataires et actions répondent à ce besoin de combiner transparence et réduction des gaz à effet de serre.
Alexandre Gerbaud

Alexandre Gerbaud,  Vendeur Institutionnel ETF – France, Belgique & Luxembourg ,  Lyxor ETF

Intégrer une composante ESG

Encourager cette transition écologique vers une économie bas carbone passe notamment par un investissement ESG. «La composante climatique va connaître une accélération progressive, et un nombre croissant de produits obligataires et actions répondent à ce besoin de combiner transparence et réduction des gaz à effet de serre.» 

Dans ce contexte, le rôle du Luxembourg apparaît comme évident. «C’est une place incontournable en matière d’administration de fonds. Le pays est en effet particulièrement actif en matière d’investissements ESG, comme en témoigne le label LuxFlag. Les sociétés de gestion proposant des fonds ESG ou avec des objectifs climatiques sont donc impliquées dans ces changements.»

L’ETF, un outil incontournable et transparent

Afin de réorienter leur capital, il est possible d’investir au travers des ETF. «L’ETF est un fonds coté en bourse et dont les frais sont peu élevés. Il est dès lors accessible à chacun: les grands investisseurs comme les particuliers. Ce fonds va répliquer la performance d’un indice pouvant intégrer un certain nombre de critères visant à répondre à des filtres ESG.» Ces critères pouvant se montrer rigoureux, il n’est pas rare, pour les sociétés de gestion, de faire appel à des spécialistes des données. Ces derniers permettent de répondre au mieux à ce besoin de transparence et d’exactitude des données.

«En utilisant une méthodologie basée sur les règles, les ETF peuvent donc contribuer aussi à réduire l’intensité carbone des portefeuilles.» Sur ces deux dernières années, une très forte accélération de la demande des investisseurs sur l’ESG a été observée, la collecte ESG représentant pas moins de 50% des flux vers les ETF en Europe.

Chez Lyxor, nous avons lancé le premier écosystème d’ETF Climat conçu pour lutter contre le changement climatique et qui a récemment atteint le milliard d’euros d’encours.
Alexandre Gerbaud

Alexandre Gerbaud,  Vendeur Institutionnel ETF – France, Belgique & Luxembourg ,  Lyxor ETF

Compte tenu de cette forte demande, il est important pour les sociétés de gestion de communiquer sur leurs engagements et leurs produits. «Chez Lyxor, nous avons lancé le premier écosystème d’ETF Climat conçu pour lutter contre le changement climatique et qui a récemment atteint le milliard d’euros d’encours. En outre, certains ETF sont aussi labellisés. La labellisation  des ETF permet aux investisseurs de s’assurer de la transparence et de la fiabilité concernant les engagements extra-financiers pris par les entreprises.»  

Une meilleure transparence sur les risques

À son niveau, Lyxor a pris des engagements ESG, en particulier en faveur du climat. «Cela implique de voter un certain nombre de résolutions, d’être en ligne avec les exigences réglementaires et de poursuivre l’effort de communication et de pédagogie. En termes de produits d’investissement, l’idée est de répondre à la demande croissante de transparence.» Dans ce contexte, l’enjeu est donc de réorienter les capitaux vers des investissements plus respectueux de l’environnement.

Face à l’effervescence observée en matière d’ESG, il n’est pas toujours simple pour les investisseurs de s’y retrouver. «Tout dépend de leurs objectifs, mais les mouvements de portefeuilles se concentrent majoritairement sur des indices ESG larges avec, de manière satellite, des stratégies ciblées, par exemple sur les nouvelles énergies ou encore l’égalité hommes-femmes.» Le rôle des sociétés de gestion et fournisseurs d’ETF est dès lors d’offrir une transparence accrue sur les risques. «Nous avons développé un outil publiant pour 150 ETF des informations sur leur température et leur alignement avec les objectifs de l’Accord de Paris. En visualisant leur intensité en termes d’impact carbone, l’investisseur pourra alors choisir en toute connaissance de cause.»