BRAND VOICE — COMMUNAUTÉS & EXPERTISES — Expertises

INVESTISSEMENT – IMAGINE TOMORROW

Investir dans les règles de l’Art



Hubert d’Ursel, Head of Art Advisory chez Degroof Petercam et Charles, jeune entrepreneur intéressé par l’art.  (Photo : Maison Moderne)

Hubert d’Ursel, Head of Art Advisory chez Degroof Petercam et Charles, jeune entrepreneur intéressé par l’art.  (Photo : Maison Moderne)

L’art a toute sa place dans un portefeuille d’investissement. Une place bien à part, qui ne se confond pas avec celle d’actifs boursiers ou immobiliers. Rencontre avec Hubert d’Ursel, Head of Art Advisory de la banque Degroof Petercam, qui conseille un jeune entrepreneur à ce sujet.

Pourquoi investir dans l’art ?

Je dirais plutôt pourquoi acheter de l’art, car investir, c’est espérer un rendement, et l’art s’apprécie d’abord pour ce qu’il est, bien avant d’être un support d’investissement. Acquérir des œuvres et les contempler chez soi est un plaisir immense, c’est une affaire de passion et d’émotions plus que de spéculation. Et puis, l’art est tangible, c’est une toile que l’on observe, une sculpture que l’on peut toucher, contrairement à une somme sur un compte en banque, qui est tout à fait virtuelle.

Quelles sont ses vertus au sein d’un portefeuille ?

L’art permet de diversifier son patrimoine, ce qui est toujours hautement recommandable, aux côtés d’actifs boursiers ou fonciers par exemple. 5 % devrait être la part que l’on peut allouer à l’achat d’œuvres d’art au sein d’un portefeuille.

D’un point de vue strictement financier, l’art a connu une croissance extrêmement forte depuis l’an 2000 et certains artistes, contemporains notamment, jouissent d’une cote qui bat des records sur le marché aujourd’hui. J’ajouterais que la valeur de l’art ne subit presque pas les crises, qu’elles soient financières ou sanitaires. Sa résilience est remarquable.

Est-ce un investissement accessible à tous ?

Oui, absolument. L’art, ce n’est pas uniquement Picasso ou Van Gogh, par exemple, dont la valeur des œuvres peut sembler hors de portée. Il existe une multitude d’artistes moins connus, certes, mais dont les œuvres sont très accessibles d’un point de vue financier et qui sont tout à fait dignes d’intérêt pour débuter une collection. Il n’y a pas non plus d’âge pour ­commencer. On constate même que nos clients sont de plus en plus jeunes, à l’instar de Charles, que nous avons conseillé sur ce point.

Comment avez-vous rencontré Charles ?

Nous nous sommes croisés à plusieurs reprises dans des foires, comme Art Brussels, et finalement lors de la Luxembourg Art Week. Nous avons alors échangé, et c’est là que ce jeune entrepreneur intéressé par l’art m’a expliqué qu’il débutait une collection. Il était encore très hésitant sur le choix des œuvres. Je lui ai donc proposé d’en parler autour d’un déjeuner. Sans dicter ses choix, je lui donne mon avis sur les œuvres qu’il aime ou projette d’acheter, afin qu’il fasse ses choix de manière éclairée.

Par où commencer ? À quoi faut-il être vigilant ?

Il ne faut pas acheter uniquement dans l’optique d’un hypothétique rendement. Passion et spéculation sont deux choses bien différentes. Il faut donc laisser parler ses goûts, s’orienter vers ce qui nous plaît. Une bonne idée serait de se tourner vers des artistes émergents d’abord, puis des artistes plus confirmés. On fait parfois des erreurs au début, mais ce n’est pas grave, puisque ce sont généralement des œuvres dont le prix est peu élevé. Par la suite, lorsque l’on souhaite acheter des œuvres d’un prix plus élevé, il est indispensable de se renseigner auprès ­d’experts. Des experts impartiaux, bien sûr, qui savent conseiller sans pour autant influencer. Ils pourront également éclairer l’acheteur sur des points capitaux, comme l’histoire d’une œuvre, sa place dans la vie de l’artiste, le sujet de l’œuvre, son état, etc.

Présentez-nous Art Advisory et Art Collections...

Art Advisory est un service que la banque Degroof Petercam a mis en place il y a 8 ans. C’est un service de conseils pour nos clients qui souhaitent acheter des œuvres d’art, mais aussi vendre ou bien faire un inventaire de leur collection. Nous couvrons tous les courants artistiques et toutes les époques, même si l’art moderne et l’art contemporain représentent l’essentiel des demandes. Nous disposons d’un réseau d’experts chevronnés, indépendants, sur lequel nos clients peuvent s’appuyer sereinement, sans risque de possibles conflits d’intérêts.

Depuis un an, nous avons également créé Art Collections, pour les familles qui souhaitent être assistées dans la gestion ou la création d’un patrimoine artistique. Nous nous sommes associés avec deux cabinets experts. Ce service donne également un accès privilégié au monde de l’art.

Pour en savoir plus, contactez Hubert d’Ursel par e-mail : [email protected]  et consultez notre rubrique Imagine Tomorrow  ici .