POLITIQUE & INSTITUTIONS — Institutions

au luxembourg et dans la grande région

Inquiétant rebond du Covid-19



Près de 600.000 personnes sont concernées par le reconfinement de deux cantons très peuplés de Rhénanie du Nord-Westphalie dont celui de Gütersloh. (Photo: Shutterstock)

Près de 600.000 personnes sont concernées par le reconfinement de deux cantons très peuplés de Rhénanie du Nord-Westphalie dont celui de Gütersloh. (Photo: Shutterstock)

Alors que l’épidémie de Covid-19 paraît sous contrôle, un rebond des infections rappelle que le virus n’est pas éradiqué. Deux reconfinements ont même été décidés en Allemagne.

Le nombre d’infections découvertes par jour au Luxembourg n’avait pas dépassé la dizaine depuis la mi-mai, et voici que le compteur remonte ces derniers jours: 13 le 20 juin, et 12 le 22 juin (sachant qu’aucun test n’a été effectué dimanche). Ce qui porte à 4.133 le nombre de résidents et frontaliers testés Covid+ sur plus de 154.800 personnes testées.

Les hôpitaux comptent encore 16 personnes hospitalisées, dont une en soins intensifs.

L’inquiétude est plus grande encore chez nos voisins. L’Allemagne, louée pour sa gestion remarquable de la crise sanitaire, a choisi de reconfiner deux cantons subissant une nouvelle flambée non loin du Luxembourg. Il s’agit des cantons de Gütersloh et Warendorf en Rhénanie du Nord-Westphalie. En cause: la contamination de 1.553 personnes dans le plus grand abattoir d’Europe, employant 6.700 personnes dont beaucoup de Bulgares et de Roumains logés dans des foyers d’hébergement surpeuplés. Près de 7.000 personnes ont été placées en quarantaine. 21 patients sont hospitalisés, et 6 sont en soins intensifs.

«Pour la première fois en Rhénanie du Nord-Westphalie et en Allemagne, nous allons revenir dans tout un canton aux mesures qui s’appliquaient il y a quelques semaines», a commenté Armin Laschet, ministre-président du Land, et ce afin de «calmer la situation» et «accroître les tests» de dépistage.

L’évolution de l’épidémie inquiète également côté français où le département de la Meurthe-et-Moselle connaît une nouvelle flambée de cas positifs: 114 nouveaux infectés ont été relevés le 19 juin pour un nombre de tests équivalent aux jours précédents. Et aucun cluster n’a été identifié. Les chiffres de ce début de semaine ne sont pas encore connus.