ENTREPRISES & STRATÉGIES — Architecture + Real Estate

Livraison de projet

Innside, le nouveau projet de Meliá Hotels



Le nouvel hôtel Innside présente une façade avec une identité bien reconnaissable. (Photo: Jim Clemes Associates)

Le nouvel hôtel Innside présente une façade avec une identité bien reconnaissable. (Photo: Jim Clemes Associates)

Un nouvel hôtel Innside by Meliá ouvrira ses portes le 21 mai à Luxembourg, dans le quartier de la Cloche d’Or. La conception du bâtiment a été confiée à Jim Clemes Associates.

Le nouvel hôtel Innside Luxembourg fait partie du groupe Meliá, qui possède déjà un établissement au Kirchberg. Pour ce nouveau projet, c’est à la Cloche d’Or que le bâtiment a été construit, sur l’initiative des propriétaires du terrain et de la construction, René et André Grosbusch.

Après avoir, dans un premier temps, imaginé un immeuble de bureaux, c’est finalement le projet d’un nouvel hôtel qui a retenu les faveurs des investisseurs luxembourgeois. Le bureau de Jim Clemes Associates, qui avait déjà travaillé avec le groupe Meliá pour la réalisation de l’hôtel au Kirchberg, a facilité la rencontre entre l’hôtelier d’origine espagnole et la famille Grosbusch. Cette proposition a intéressé Meliá Hotels, qui souhaitait implanter au Luxembourg une gamme d’hôtels qui s’adresse à une clientèle business, mais plus jeune que celle visée au Kirchberg.

C’est ainsi qu’ils ont proposé de développer la gamme Innside, qui correspond à des hôtels 4 étoiles, mais à l’esprit urbain, dans une ambiance décontractée et jeune, tout en restant conçue pour les voyageurs business. Une catégorie qui garde le meilleur du monde business, tout en retenant les plaisirs des hôtels de loisir.

Le logo attire les regards des passants. (Photo: Jim Clemes Associates)

1 / 2

La façade est réalisée en Alu-Dibond perforé et rétroéclairé. (Photo: Jim Clemes Associates)

2 / 2

Un bâtiment interpellant

L’objectif donné aux architectes était de pouvoir créer un maximum de chambres sur le lot disponible (l’hôtel dispose de 123 chambres), tout en offrant des espaces complémentaires au rez-de-chaussée, à savoir le lobby, un espace bar et restaurant, un espace fitness et des salles de conférences.

Afin de répondre à l’enveloppe budgétaire serrée, les architectes ont travaillé avec CDCL pour proposer un bâtiment compact et rationnel, une «black box» dont les façades sont recouvertes d’Alu-Dibond noir. Cette apparence neutre et géométrique permet de mettre en exergue les ouvertures et les relations entre intérieur et extérieur.

Mais une fois la nuit tombée, une autre dimension entre en jeu sur la façade, grâce à des percements rétroéclairés qui créent un jeu d’appel pour les passants, tout en conférant une identité singulière au nouveau bâtiment. La présence du logo sur la façade contribue aussi à accrocher le regard et invite à découvrir ce qui se passe «in(n)side» (à l’intérieur).

Un intérieur dynamique

L’aménagement intérieur de l’hôtel a été principalement réalisé selon les «guidances» de Meliá, qui se basait sur la réalisation de son hôtel à Saragosse , mais les architectes de Jim Clemes Associates ont tout de même soufflé quelques idées complémentaires. Parmi celles-ci, notons l’idée de conserver des murs en béton brut et d’accorder une place généreuse au bois et aux plantes vertes.

Les chambres sont réparties en trois catégories, dont certaines disposent de leur propre terrasse privative avec une vue en hauteur sur les alentours.

L’espace de restaurant est pensé dans un esprit décontracté, dans un espace largement ouvert, avec une petite carte offrant plusieurs possibilités de plats, bien qu’il soit également possible de venir travailler ici pendant la journée. Un espace est réservé pour un DJ, ce qui offre l’occasion d’y organiser des soirées événementielles. Une terrasse est également aménagée en extérieur.

Pour compléter cette ambiance urbaine et jeune, un projet de graffiti art est prévu sur un mur de soutènement visible depuis les espaces publics de l’hôtel.