COMMUNAUTÉS & EXPERTISES — Expertises

PERSPECTIVES D’INVESTISSEMENT

L’innovation médicale: atout n°1 contre le Covid



La mise sur le marché rapide de vaccins témoigne des avancées sans précédent réalisées dans le secteur médical. (Photo : Capital Group)

La mise sur le marché rapide de vaccins témoigne des avancées sans précédent réalisées dans le secteur médical. (Photo : Capital Group)

En réponse au Covid, sociétés, pouvoirs publics et universités se sont unis. Leur objectif? Fournir une solution à la crise sanitaire. La mise sur le marché rapide de vaccins témoigne des avancées sans précédent réalisées dans le secteur médical.  

Dans la lutte contre la crise du Covid-19, la médecine moderne a réalisé un véritable miracle. En effet, plusieurs laboratoires pharmaceutiques ont relevé un défi: celui de créer, en moins d’un an, des vaccins efficaces pour venir à bout du Coronavirus. Ce record a non seulement surpassé les attentes des professionnels de la santé, mais il a surtout permis de sauver de nombreuses vies.

Mettre sur le marché un vaccin demande généralement plusieurs années, voire des décennies. À titre d’exemple, 50 années de recherche ont été nécessaires avant que le vaccin de Jonas Salk contre la polio ne soit autorisé en 1955. Ceux contre la varicelle et Ébola ont quant à eux dû attendre près de 42 ans. Par conséquent, jamais un traitement n’a été mis au point aussi rapidement que le vaccin contre le Covid-19. «Il s’agit d’une véritable prouesse scientifique. Avec 13 milliards de doses fabriquées en 2021, sa capacité mondiale de production dépasse toutes nos espérances», se réjouit Laura Nelson Carney, Analyste d’investissement actions dans les secteurs européens et asiatiques de la pharmaceutique et des biotechnologies.

Les vaccins contre le Covid-19 ont été mis au point en un temps record Capital Group

Les vaccins contre le Covid-19 ont été mis au point en un temps record Capital Group

Si vous souhaitez approfondir ce sujet, découvrez les analyses chiffrées de l’expert de Capital Group, Laura Nelson Carney, Analyste d’investissement actions, ici.

Tous unis contre le Covid

Plutôt que la concurrence, les pays ont misé sur la coopération. Le vaccin élaboré par Pfizer et BioNTech (le premier à avoir reçu l’aval de l’agence américaine du médicament, la Food and Drug Administration ou FDA) est un parfait exemple de cet état d’esprit. «Ce vaccin a pu voir le jour grâce au partenariat d’un couple de chercheurs allemands d’origine turque, les fondateurs de la start-up BioNTech, et de la multinationale Pfizer, dirigée par un immigrant grec et un directeur scandinave. Ce cas illustre la dimension mondiale de l’innovation», explique Richmond Wolf, Gérant de portefeuille et analyste d’investissement.

Pour apporter leur pierre à l’édifice dans la lutte contre le Covid, sociétés, pouvoirs publics et universitaires se sont associés. Parmi ces partenariats, citons les collaborations entre la société américaine de biotechnologie Moderna et une division du National Institute of Health (NIH), mais aussi entre le géant pharmaceutique britannique AstraZeneca et l’université d’Oxford. Des initiatives que les États-Unis et l’Union européenne ont voulu soutenir financièrement. «Grâce aux milliards de dollars de dotations reçus, les entreprises ont pu avancer sur plusieurs fronts à la fois et non étape par étape», précise Laura Nelson Carney.

Vers un développement de traitements plus rapide?

Peut-on s’attendre à ce que d’autres traitements soient élaborés aussi rapidement? Cette question, bon nombre de chercheurs et laboratoires se la posent. S’il existe peu de chances que les pouvoirs publics apportent à l’avenir un soutien financier aussi important, la recherche scientifique a progressé de manière phénoménale et ne devrait pas s’arrêter en si bon chemin.

«Les progrès accomplis dans l’analyse génétique et le développement des premiers vaccins à ARN messager ouvrent la voie à une nouvelle ère. Des innovations cruciales dans le domaine de l’immuno-oncologie (le traitement des cancers) ont été réalisées. Nous sommes désormais capables de séquencer les tumeurs et comparer les mutations avec la carte du génome humain pour identifier et mettre en place les thérapies adéquates», déclare Richmond Wolf. Ces thérapies géniques pourraient allonger l’espérance de vie des patients et rapporter des recettes élevées aux entreprises du secteur.

Un avenir radieux pour le secteur de la santé

Ces avancées ont un impact direct sur l’investissement. Ainsi, la découverte de médicaments se mondialise. Les États-Unis et l’Europe ne sont pas les seuls à participer à celle-ci. La Chine joue également un rôle important dans l’industrie pharmaceutique mondiale, en tant que marché final mais aussi comme source d’innovation. «La société chinoise de biotechnologie BeiGene a récemment obtenu une première autorisation de la FDA pour son traitement anticancéreux Brukinsa. Le traitement contre les tumeurs neuroendocrines de la société HUTCHMED pourrait être quant à lui prochainement autorisé», explique Laura Nelson Carney.

La société chinoise de biotechnologie BeiGene a récemment obtenu une première autorisation de la FDA pour son traitement anticancéreux Brukinsa. Le traitement contre les tumeurs neuroendocrines de la société HUTCHMED pourrait être quant à lui prochainement autorisé.
Laura Nelson Carney

Laura Nelson Carney,  Analyste d’investissement actions,  Capital Group

 Certains types de cancer et autres pathologies représentent eux aussi un marché au potentiel immense. «Prenons l’exemple du premier inhibiteur PD-1, pour lequel une demande d’autorisation a été déposée aux États-Unis il y a quelques semaines. Son marché pourrait attendre 50 milliards de dollars», poursuit l’analyste d’investissement.  

Nul doute que les années 2020 seront la décennie de la santé. «Ce secteur vit un moment historique qui a débuté avec le séquençage du génome humain, perfectionné ces 20 dernières années. Celui-ci nous permet de proposer des diagnostics précis et développer de meilleures thérapies», conclut Richmond Wolf.

Les évolutions récentes du secteur de la santé vous interpellent? Capital Group vous en dit plus!