ENTREPRISES & STRATÉGIES — Technologies

CARTE BLANCHE

«L’innovation est rarement technologique»


Retour au dossier

Innover est différent d’inventer. L’innovation survient quand une nouvelle technologie est mise au service d’un métier de façon originale et permet de créer de nouveaux produits ou services, ou de bouleverser la façon dont ils sont fabriqués. En résumé: Innovation = Curiosité + Expertise + Agilité.

L’innovation est à la mode. Symbole de modernité, elle inspire la nouveauté et l’inédit en rupture avec le passé. L’innovation chez soi questionne, l’innovation chez les concurrents fait peur. «Avec le numérique, les opportunités de disrupter un secteur se sont multipliées: c’est pourquoi l’innovation de rupture est un défi pour les entreprises établies», ce slogan est communément entendu.

Pourtant, quand on observe de nombreux produits (Apple en est l’exemple type), nous constatons qu’ils ont su innover à partir des inventions des autres. Ces sociétés ont su sélectionner les inventions pertinentes et les combiner pour créer de nouveaux produits qui ont révolutionné les usages.

Dans le monde du numérique, les nouvelles technologies émergentes sont des inventions qu’il faut explorer et évaluer avant d’être en mesure d’imaginer des solutions innovantes. Par exemple, les algorithmes de Machine Learning sont inventés par des mathématiciens et des chercheurs qui ne sont pas des spécialistes de domaines métier, ce qui ne leur permet pas directement d’imaginer toutes les applications de leur recherche. Ils se rémunèrent en distribuant leurs résultats sous forme de licences ou de brevets, ou parfois les mettent tout simplement à la disposition du public, et laissent d’autres spécialistes utiliser ces algorithmes pour créer des plates-formes de services. Il y a en quelque sorte un «passage de témoin» entre les inventeurs et les innovateurs.

L’accès aux nouvelles technologies s’est beaucoup simplifié ces dernières années.
Fabrice Croiseaux

Fabrice Croiseaux,  Directeur Général,  InTech

Les entrepreneurs ont tous en tête la réussite des géants du numérique qui ont rénové les usages par leur capacité d’innovation pour attirer un grand nombre d’utilisateurs sur leur plate-forme et démultiplier leur chiffre d’affaires. Mais quid de l’innovation dans nos entreprises?

L’accès aux nouvelles technologies s’est beaucoup simplifié ces dernières années, ceci pour deux raisons:

• Les innovations technologiques dans le numérique sont souvent logicielles (AI, Blockchain,…). Elles sont disponibles gratuitement, sont bien documentées, et il est possible, en quelques heures, de les expérimenter après un simple téléchargement.

• Les coûts de production des éléments hardware ont énormément baissé ces dernières années, et il est possible d’acheter pour des prix très bas les éléments de base (Arduino, Raspberry PI, ESP8266,…) qui permettent de prototyper des nouveaux systèmes complexes. Certains sites se sont spécialisés dans la commercialisation de ces produits ( https://www.sparkfun.com ).

Pour pouvoir tester, expérimenter, prototyper, il est nécessaire d’être curieux et de posséder une expertise déjà bien développée sur les technologies de base, et d’être en mesure d’apprendre rapidement de nouveaux concepts. Il faut aimer la technologie et la maîtriser.

Mais la seule maîtrise des technologies ne suffit pas à résoudre les problèmes et à proposer des innovations porteuses d’une véritable amélioration et source de différenciation avec la concurrence. De plus, et vu le foisonnement des technologies, l’acquisition de compétences sur les technologies émergentes donne un avantage dont la durée diminue au fur et à mesure que les cycles se raccourcissent.

La difficulté d’innover dans une entreprise établie

Contrairement aux inventions, l’innovation ne naît pas spontanément de l’esprit d’un génie, mais s’appuie sur les connaissances accumulées, sur de nombreux tests d’hypothèses et sur des réalisations de Proof of Concept dont bon nombre sont des échecs… avant que l’une d’entre elles ne rencontre un environnement favorable à son développement.

Il faut être en mesure de faire travailler ensemble des personnes qui partagent des valeurs de curiosité, d’ouverture d’esprit, de droit à l’erreur, tout en possédant des expertises complémentaires.
Fabrice Croiseaux

Fabrice Croiseaux,  Directeur Général,  InTech

La difficulté d’innover dans une entreprise en place réside en grande partie dans ce paradoxe. D’une part, il faut posséder les ressources humaines capables de détecter et de construire une expertise sur de nouvelles technologies susceptibles d’être utilisées dans l’entreprise. D’autre part, il faut être en mesure d’imaginer de nouveaux usages supportés par ces technologies, qui vont transformer l’expérience utilisateur ou révolutionner la façon de construire ses produits ou services. Il faut être en mesure de faire travailler ensemble des personnes qui partagent des valeurs de curiosité, d’ouverture d’esprit, de droit à l’erreur, tout en possédant des expertises complémentaires.

Ceci est illustré par la difficulté d’utiliser l’intelligence artificielle en entreprise. Alors qu’il n’est pas contestable que l’IA va impacter quasiment tous les secteurs d’activité, très peu de grandes entreprises ont réussi à la mettre en oeuvre, avec un impact non négligeable sur leurs résultats économiques.

De nouvelles recettes pour des résultats différents!

Chez InTech, nous avons fait évoluer notre organisation en créant un pôle Innovation & Développement qui explore les nouvelles technologies et les nouveaux usages numériques. Notre expertise s’est enrichie au fur et à mesure de nos expérimentations: Blockchain, Intelligence Artificielle, Sécurité, IoT et SmartHome,… En travaillant main dans la main avec nos clients, et en construisant des équipes composées de nos experts techniques et de leurs experts métier, nous imaginons de nouveaux services basés sur les technologies numériques.

265897.png

Innovation@InTech  (Crédit: InTech)