POLITIQUE & INSTITUTIONS — Economie

Observatoire de la formation des prix

L’inflation affectée par la pandémie de Covid-19



Le taux d’inflation, de 1% au Luxembourg au premier semestre 2020, est lui aussi affecté par la pandémie de Covid-19, comme partout ailleurs en Europe et dans le monde.

Le taux d’inflation moyen s’est élevé à 1% au premier semestre 2020 au Luxembourg, selon le dernier rapport semestriel de l’Observatoire de la formation des prix.

En comparaison, le taux était de 2,03% à la même période en 2019. La pandémie de Covid-19 est bien sûr à l’origine de cette baisse, qui est générale dans le monde, note le rapport.

Une conséquence de l’effondrement des prix des produits pétroliers (-11,3%) et d’une hausse plus limitée de l’inflation des services (+1,4%), selon l’observatoire. Les prix des produits pétroliers ont enregistré de fortes baisses (-25,9% pour le mazout de chauffage), alors que les produits alimentaires et de l’électricité ont enregistré des hausses de respectivement 3,1% et 9,8%.

Plus faible que l’UE, plus élevée que la zone euro

L’introduction de la gratuité des transports publics au mois de mars a aussi eu un effet baissier sur le taux d’inflation, et ce malgré le déclenchement d’une nouvelle tranche indiciaire le 1 er janvier , qui a eu des conséquences sur certains services tels que les maisons de retraite et de soins (+2,6%), les services d’entretien et réparations (+2,7%) et les crèches et foyers de jour pour enfants (+2,7%).

L’inflation luxembourgeoise est plus faible que celle de l’UE (1,11%), mais dépasse celle de la zone euro (0,66%) et de certains de ses pays voisins (France: 0,83%, Belgique: 0,47%). À l’inverse, l’Allemagne enregistre un taux en hausse par rapport à la même période en 2019 (+1,13%) et les Pays-Bas présentent le taux le plus élevé parmi les pays analysés (+1,28%).