ENTREPRISES & STRATÉGIES — Architecture + Real Estate

Livraison

Inauguration du pôle d’échange Serra



(de g. à dr.) Maurice Bauer, échevin de la Ville de Luxembourg; Lydie Polfer, bourgmestre de la Ville de Luxembourg; François Bausch, vice-Premier ministre et ministre de la Mobilité et des Travaux publics; Christian Kaempff, Kaempff-Kohler; Guill Kaempff, Kaempff-Kohler; Gérard Jeitz, Indigo; Marc Widong, directeur du Fonds Kirchberg; et Kamran Pourhassan, Subway. (Photo: Christian Aschman) 

(de g. à dr.) Maurice Bauer, échevin de la Ville de Luxembourg; Lydie Polfer, bourgmestre de la Ville de Luxembourg; François Bausch, vice-Premier ministre et ministre de la Mobilité et des Travaux publics; Christian Kaempff, Kaempff-Kohler; Guill Kaempff, Kaempff-Kohler; Gérard Jeitz, Indigo; Marc Widong, directeur du Fonds Kirchberg; et Kamran Pourhassan, Subway. (Photo: Christian Aschman) 

Marquant la limite de l’urbanisation du plateau de Kirchberg, le pôle d’échange Serra a été inauguré vendredi 6 mai. Ce bâtiment accueille un P+R, une gare de bus, un arrêt de tram, des commerces, des services et est surmonté par des tours de bureaux. 

Il aura fallu quelques années quand même pour aboutir à ce projet de pôle multimodal situé au niveau du rond-point Serra au Kirchberg, mais le pôle d’échange Serra a été inauguré vendredi 6 mai et marque ainsi une étape finale pour ce projet qui a commencé en 2016. Le Fonds Kirchberg avait comme ambition de créer une nouvelle entrée de ville combinant différents modes de transport: la voiture, avec un parking P+R, une vaste gare routière pour les bus RGTR et AVL (opérationnelle dès 2018), ainsi qu’un arrêt de tram et une station de vélos. La conception architecturale de cet ensemble a été confiée au bureau Steinmetzdemeyer.

Une nouvelle porte d’entrée

Le Kirchberg étant un pôle d’attraction important pour les personnes venant travailler à Luxembourg, et une porte d’entrée de la ville, il a semblé important d’y créer un pôle permettant de laisser son véhicule personnel au profit d’un transport urbain.

En mai 2021, le park & ride Gernsback construit au-dessus de la gare routière a été ouvert au public. Il est exploité par la société de parking Indigo Park Luxembourg et est accessible 7/7 jours et 24/24 heures au stationnement de courte et de longue durée. Grâce à une haute hauteur libre, la gare de bus est naturellement ventilée. Au niveau de la circulation, partout les piétons ont la priorité et l’échelle de cet espace est pensée pour eux. On passe ici de l’échelle de la voiture ou du bus à l’échelle de l’humain dans la ville. Les imposants poteaux permettant d’accueillir le bâtiment au-dessus de la gare routière développent des lignes obliques créant une dynamique dansante dans l’espace. Cette dynamique est aussi reprise au niveau du plafond où les poutres de béton ont également des lignes brisées et sont disposées de manière ondulante.

Une œuvre de Serge Ecker, intitulée «Urban Corals» a été intégrée à la construction dans le cadre du 1% artistique des bâtiments publics. Cette œuvre consiste en des éléments métalliques de couleur jaune (réalisation: Gardula Constructions Métalliques et Pallanca) qui viennent à l’instar de coraux s’agripper à l’architecture ou flotter dans l’espace comme s’ils flottaient dans la mer. Chaque corail présente des arêtes dont la direction indique soit le parking, soit les bus, soit le tram et la ville.

Au-dessus du virage des bus, l’œuvre «Urban Corals» de Serge Ecker flotte dans l’espace. (Photo: Christian Aschman)

Au-dessus du virage des bus, l’œuvre «Urban Corals» de Serge Ecker flotte dans l’espace. (Photo: Christian Aschman)

Ce pôle d’échange est le premier dans le pays à superposer ainsi différents équipements et services. Cette approche a demandé de nombreuses vérifications et études diverses, ce qui a beaucoup influencé l’état d’avancement et d’achèvement de la construction de cet équipement important pour la mobilité. En plus des infrastructures liées à la mobilité, on trouve également deux commerces orientés vers le boulevard, ainsi que des services comme une mBox, un guichet automatique bancaire, une station pour les colis postaux et des toilettes publiques.

Deux immeubles de bureaux

S’ajoutant à ces équipements liés à la mobilité, deux bâtiments de bureaux de sept étages sont également développés. Les immeubles de bureaux et le P+R placé sur la gare de bus sont autant de volumes reconnaissables les uns des autres et qui ont chacun leur propre identité et expression architecturale. La cage d’ascenseur a été positionnée spécifiquement en façade et est panoramique pour profiter de la vue et de l’animation sur le boulevard et le rond-point. Les étages présentent des plateaux libres qui peuvent être facilement aménagés en fonction des besoins des locataires. Les derniers étages présentent la spécificité d’être plus haut sous plafond et y permettent l’aménagement de salles de réunion profitant à la fois de qualités architecturales et de la vue sur le paysage ouvert environnant. Les surfaces de bureaux seront occupées par le ministère de la Justice et le ministère de la Défense.

La façade est équipée de lamelles métalliques qui agissent comme des brise-soleil. Leur orientation est réglée par un système automatique, mais peut aussi être dirigée manuellement. Même fermées, les lamelles ne provoquent pas de sensation d’enfermement, car leur perforation permet de garder une vue sur le paysage. La livraison des espaces de bureaux est prévue pour 2023.

Le budget du projet s’élève à 72 millions d’euros.

Fiche technique

Maître d’ouvrage: Fonds Kirchberg

Architecte: Steinmetzdemeyer

Ingénieurs-conseils: Goblet Lavandier & Associés, Inca, Schroeder & Associés

Mise en service de la gare de bus: 2018

Mise en service du P+R: mai 2021

Mise en service des bureaux: 2023

Budget: 72 millions d’euros

Localisation: Luxembourg-Kirchberg