BRAND VOICE — ENTREPRISES & STRATÉGIES — Finance & Légal

FINANCE & LEGAL 

L’importance de l’audit au cœur d’une période troublée



Les équipes d’audit se sont cependant parfaitement adaptées à la situation, et ce depuis les premiers jours du confinement au mois de mars 2020.  Crédit : BDO Montage : Maison Moderne 

Les équipes d’audit se sont cependant parfaitement adaptées à la situation, et ce depuis les premiers jours du confinement au mois de mars 2020. Crédit : BDO Montage : Maison Moderne 

Dans un contexte de crise, il est essentiel pour les utilisateurs des états financiers de pouvoir compter sur une information fiable pour prendre des décisions économiques. L’audit revêt ainsi un rôle plus fondamental que jamais.

La crise sanitaire, cela ne fait aucun doute, a eu et aura encore des conséquences économiques significatives. Certaines entreprises connaissent des difficultés financières plus ou moins importantes en fonction de leur secteur d’activité. «Suivant les secteurs, pour certaines sociétés, le ‘going concern’, c’est-à-dire la capacité à poursuivre lactivité dans un avenir prévisible, pourrait ne plus être assuré, explique Joseph Hobscheid, Partner au sein de BDO Audit. Pour les utilisateurs des états financiers (actionnaires, banques, créanciers...), il est fondamental de pouvoir s’appuyer sur de l’information financière auditée pour laquelle l’application du principe de continuité d’exploitation fait l’objet d’un contrôle par un auditeur externe. Dans ce cadre, on ne peut pas seulement regarder ce qui s’est passé durant les quelques mois écoulés, il faut aussi appliquer une démarche prospective.»

L’importance d’une solide connaissance sectorielle et du dialogue

Pour mener à bien les audits dans ce contexte particulier, de nombreux éléments doivent être pris en compte. «Nous devons fonctionner au cas par cas. L’important est d’établir un dialogue privilégié avec nos clients afin de percevoir correctement leur situation (situation de trésorerie, niveau d’endettement, covenants, budgets, stress tests…). Notre philosophie, historiquement, est que les membres seniors de l’équipe, comme les associés et directeurs, soient fortement impliqués dans les missions que nous avons pour nos clients. Ceci nous permet d’avoir une excellente connaissance de nos clients et de leur activité d’une part, mais aussi de pouvoir échanger de manière transparente et efficace et réagir rapidement dautre part, ce qui est d’autant plus appréciable en temps de crise», détaille Jessica Ott, Partner chez BDO Audit.

«L’équipe d’audit chez BDO est répartie de manière sectorielle, ceci permet effectivement de développer notre expertise, former nos équipes et assurer un service client le plus qualitatif possible. Faire partie d’un réseau international comme BDO représente également un atout pour nos clients, d’autant plus pour nos clients transnationaux. Notre réseau permet l’accès à des spécialistes par juridiction et nous donne accès à une multitude de best practices des membres du réseau, telles que le Covid hub mis en place dès mars 2020 sur l’intranet du réseau», rajoute Joseph Hobscheid.

«Notre démarche dans le cadre des audits de groupes internationaux s’appuie également sur un réseau fort. Notre implantation au niveau mondial est large (plus de 167 pays). Notre réseau a su développer un réel esprit d’équipe. En plus – au niveau de l’audit – de partager un logiciel d’audit commun et une même méthodologie, nous avons des réunions de travail réseau sur une base régulière qui nous permettent de développer cet esprit réseau et une philosophie commune. Cela nous permet de servir ces groupes avec efficience, dans les différents pays où ils sont implantés», ajoute Jessica Ott.

Une organisation flexible et… du scepticisme professionnel

Dans ce contexte délicat, il est aussi important de noter que les obligations de l’auditeur externe pour réaliser ses travaux dans le respect des normes sont renforcées. Le scepticisme professionnel est un véritable réflexe pour les équipes, selon les responsables de BDO Audit. «La situation que nous vivons ces derniers mois est inédite. En 25 ans de carrière, je n’ai jamais connu une situation marquée par une telle incertitude. Le scepticisme professionnel dont nous devons faire preuve est effectivement primordial: dans le contexte actuel, il est encore plus important que d’habitude de poser des questions quand quelque chose ne paraît pas clair, de garder un œil alerte pour déceler les risques éventuels qui ne sont peut-être pas perceptibles de prime abord, indique Joseph Hobscheid. Cette qualité dans le travail des auditeurs est donc plus importante que jamais.»

La tâche peut s’avérer parfois complexe dans une situation d’intervention à distance. Depuis quelques mois, en effet, les interventions sur place chez nos clients sont très limitées pour respecter les règles sanitaires en vigueur. Les équipes d’audit se sont cependant parfaitement adaptées à la situation, et ce depuis les premiers jours du confinement au mois de mars 2020. «L’auditeur est flexible. Avant la crise, nous travaillions la plupart du temps dans les locaux de nos clients, sur laptop, avec des accès à distance sécurisés à nos logiciels et dossiers. La plupart des outils existaient déjà, et d’autres ont été mis en place juste avant la crise. La transition vers le télétravail, d’un point de vue technique, s’est donc déroulée facilement», estime Joseph Hobscheid.

«Les nouvelles habitudes de travail que nous avons développées ces derniers mois démontrent que ce qui semblait peut-être inconcevable avant cette crise est finalement du domaine du possible. L’encadrement à distance des collaborateurs les moins expérimentés est devenu par exemple un des challenges majeurs dans notre profession. Dans ce contexte, nous avons pu maintenir notre programme de formation... à distance! Nous avons pu trouver des solutions innovantes pour intégrer les new joiners en respectant les règles sanitaires. Nous avons, dans notre activité, renoncé presque totalement à l’impression de documents sur papier. Cette crise ouvre certainement des pistes de réflexion pour nous, chez BDO, sur notre organisation dans le futur, l’efficience, la flexibilité, notre impact sur l’environnement», conclut Jessica Ott.