ENTREPRISES & STRATÉGIES — Industrie

Statistiques mensuelles

Les immatriculations en vitesse de croisière



Après sept mois, Volkswagen garde quelques longueurs d’avance sur ses concurrents directs. (Photo: Maison Moderne)

Après sept mois, Volkswagen garde quelques longueurs d’avance sur ses concurrents directs. (Photo: Maison Moderne)

Les immatriculations de voitures ont connu un rythme normal pour un mois d’août, avec un total de 3.671 véhicules lancés sur les routes. Sur sept mois, le retard reste très important par rapport à l’année 2019.

Les ventes de voitures ont retrouvé un rythme quasi normal depuis la fin du confinement. Mais le retard reste conséquent par rapport à l’année 2019.

À la même époque, l’an dernier, les concessionnaires luxembourgeois avaient déjà écoulé près de 40.000 véhicules (39.730). Cette année, le total des immatriculations atteint 29.973 unités, soit quelque 10.000 voitures de moins.

L’affaire est entendue: le record de 2019 – 55.008 unités – ne sera pas battu cette année. Une situation pas uniquement liée au marché luxembourgeois. Les usines sont restées à l’arrêt plusieurs semaines partout en Europe, créant des retards importants dans les livraisons.

Après un mois de juillet particulièrement positif – les ventes ont pour la première fois dépassé les 5.000 exemplaires pour un mois de juillet –, le mois d’août est revenu à un rythme normal avec 3.671 voitures immatriculées (3.811 en août 2019).

Pour la première fois depuis très longtemps, Volkswagen n’arrive pas en tête des ventes. Avec un total de 225 unités, il ne pointe qu’en cinquième position. Cette fois, c’est BMW qui prend la première place (471 immatriculations), devant Mercedes (342), Audi (300) et Skoda (232).

Au total des ventes depuis le début de l’année, Volkswagen arrive cependant largement en tête.