POLITIQUE & INSTITUTIONS — Institutions

trois jours de commémoration

Il y a 75 ans éclatait la bataille des Ardennes



Bastogne est devenue la ville symbole de la résistance américaine à l’assaut des forces allemandes. (Photo: Shutterstock)

Bastogne est devenue la ville symbole de la résistance américaine à l’assaut des forces allemandes. (Photo: Shutterstock)

Les commémorations du 75e anniversaire de la bataille des Ardennes auront lieu tout le week-end à Bastogne en Belgique, avec comme point d’orgue une cérémonie officielle lundi matin, à laquelle participera le Premier ministre Xavier Bettel.

Le 16 décembre 1944, l’Allemagne nazie tente une dernière saillie en lançant ses ultimes forces (tout de même 250.000 hommes) dans l’offensive von Rundstedt, du nom de l’officier qui en eut le commandement… alors qu’il s’y opposait et méprisait Hitler. La bataille des Ardennes prit les troupes américaines par surprise. Et fut extrêmement sanglante au cours d’un hiver ardennais particulièrement rigoureux: 80.000 soldats alliés tués et au moins 100.000 Allemands. Les civils, eux aussi, payèrent au prix fort les combats locaux avec au minimum 2.500 morts.

Devenue aux USA un symbole de la résistance aux nazis grâce au célèbre «Nuts» que le général McAuliffe délivra à l’émissaire allemand venu lui demander la reddition de Bastogne, la bataille des Ardennes fut aussi le théâtre de combats d’une rare intensité, de hauts faits d’héroïsme, mais aussi d’actes de barbarie de la part des deux camps.

C’est de tout cela dont Bastogne se souviendra samedi et dimanche au cours de nombreuses commémorations.

Xavier Bettel à Bastogne

Lundi, toujours à Bastogne, une cérémonie officielle sera organisée par le gouvernement fédéral belge, au mémorial du Mardasson, de 10h45 à 11h45. «La cérémonie sera placée sous le signe de la gratitude envers les vétérans et de la mémoire des victimes et des personnes disparues. Quinze vétérans américains qui ont pris part à la bataille à l’époque et deux citoyens belges qui en ont été témoins seront honorés. Ils représentent les nombreux soldats et civils victimes de la guerre», explique le communiqué officiel.

L’Allemagne, le Canada, les États-Unis et la France y seront quelques-uns des pays officiellement représentés aux côtés des souverains belges et de Charles Michel, président du Conseil européen. Le Luxembourg sera représenté par le Premier ministre Xavier Bettel (DP). 

Un hommage aussi à Hamm

Une cérémonie officielle sera également organisée, lundi à 15h30, au cimetière américain de Hamm où le héros de guerre le général George S. Patton est enterré avec 5.072 soldats américains. Le Grand-Duc Henri et la Grande-Duchesse Maria Teresa , ainsi que le Premier ministre Xavier Bettel, seront présents. 

Y participeront aussi des représentants de la République fédérale d’Allemagne, du royaume de Belgique, du Canada, des États-Unis d’Amérique, de la République française, du royaume des Pays-Bas, de la république de Pologne et du Royaume-Uni ainsi que des vétérans de la bataille des Ardennes.

Des membres du gouvernement, de la Chambre des députés, du Conseil d’État, de la magistrature et de l’administration judiciaire, ainsi que des bourgmestres du Grand-Duché de Luxembourg seront également présents.