ENTREPRISES & STRATÉGIES — Technologies

Owen Simonin - Just Mining

«Il faut apprendre des erreurs des autres»



«Se lancer dans l’entrepreneuriat nécessite beaucoup de travail et de sacrifices.» (Photo: Emmanuel Claude pour Just Mining)

«Se lancer dans l’entrepreneuriat nécessite beaucoup de travail et de sacrifices.» (Photo: Emmanuel Claude pour Just Mining)

En amont de l’événement «Start-up Stories: Round 5» organisé par le Paperjam Club en partenariat avec Lorntech et parrainé par la Bil, le jeudi 21 novembre au 112 (Terville), l’un des start-upper, Owen Simonin (Just Mining), nous explique sa vision de l’entreprise.

D’où vous est venue l’idée de votre start-up?

Owen Simonin. – «J’ai commencé à faire des vidéos sur internet pour expliquer de manière simple ce qu’était la blockchain et le monde des cryptomonnaies. Nous étions fin 2016, j’étais la première voix française à aborder ces sujets complexes de la sorte. Mon audience s’est rapidement développée et s’en est suivi une demande pour des produits d’investissement accessibles. Il n’y avait aucune offre pour y répondre, j’ai donc créé l’offre.

Quelles sont les qualités nécessaires pour lancer sa start-up?

«Plus que des qualités, je pense que c’est une question d’état d’esprit. Se lancer dans l’entrepreneuriat nécessite beaucoup de travail et de sacrifices. Il faut être passionné et avoir la volonté d’apprendre sans cesse, sinon cela devient vite compliqué. Ensuite, il faut savoir s’entourer de personnes complémentaires. On ne peut pas être compétent dans tous les secteurs. Donc si je devais choisir deux qualités, je dirais l’abnégation et l’humilité.

On entend souvent qu’il est essentiel de faire des erreurs. Qu’en pensez-vous?

«Je ne dirais pas essentiel, mais il est vrai que lorsque l’on se lance dans une telle aventure, on commet des erreurs et elles nous permettent d’avancer. Il ne faut pas avoir peur de ça, bien au contraire. Un entrepreneur qui a connu de nombreux succès m’a dit un jour ‘L’échec est le meilleur des CV’. En revanche, j’aime dire qu’il faut être curieux, regarder ce que font les autres et échanger avec d’autres entrepreneurs. Mieux que de faire des erreurs pour apprendre, il faut apprendre des erreurs des autres.»

Vous pouvez vous inscrire à l’événement «Start-up Stories: Round 5» sur le site du  Paperjam Club.    

Découvrez l’innovation à la Bil sur  www.bil.com/innovation