BRAND VOICE — ENTREPRISES & STRATÉGIES — Finance & Légal

ING

Idées reçues à propos de l’investissement durable…



Idées reçues à propos de l’investissement durable… (Crédit : ING Luxembourg )

Idées reçues à propos de l’investissement durable… (Crédit : ING Luxembourg )

L’Investissement Socialement Responsable (ISR), intégrant le respect des valeurs éthiques, de protection de l’environnement, d’amélioration des conditions sociales et de bonne gouvernance, suscite de plus en plus l’intérêt des investisseurs. Malgré son succès croissant, il inspire toujours quelques idées fausses.

L’investissement durable se fait au détriment du rendement financier

La plupart des études arrivent a minima à la conclusion qu’il n’existe pas de lien significatif entre ISR et performance. Le choix de «l’éthique» ne génèrerait ni coût ni bénéfice pour l’investisseur d’un point de vue global. Regardons l’évolution d’un indice d’actions mondiales tel que le «MSCI World» et comparons-la à sa variante durable («MSCI World ESG Leaders»). cf. graphique ci-dessous.

Idées reçues à propos de l’investissement durable… ING Luxembourg

Idées reçues à propos de l’investissement durable… ING Luxembourg

L’examen des aspects ESG (Environnemental, Social et de Gouvernance) dans la construction des portefeuilles ne se fait donc pas au détriment de la performance à long terme et permet de réorienter les capitaux vers des investissements plus durables. Chez ING, nous pensons que les entreprises et les pays qui tiennent compte de toutes les parties prenantes de la société parviendront à mieux tirer leur épingle du jeu sur le long terme. Comme dans l’approche traditionnelle, les investissements doivent cependant toujours être choisis par le biais d’un processus de sélection structurel solide. 

L’investissement durable ne fonctionne que pour les actions

Outre le marché des actions, les investisseurs et les émetteurs peuvent aussi se tourner vers le marché obligataire. Trois instruments s’y sont particulièrement imposés: les obligations vertes («green bonds»), sociales («social bonds») et durables («sustainability bonds»). Ces instruments constituent une alternative de plus en plus utilisée par les émetteurs pour le financement de leurs objectifs de développement durable, leur crédibilité étant assurée à travers un encadrement par des référentiels reconnus. Notre fonds ING ARIA Sustainable Bonds, lauréat des labels «ESG» de Luxflag et «Towards Sustainability» de Febelfin, est directement investi dans ce type d’obligations.

L’investissement durable ne couvre que les questions d’écologie

La majorité des fonds thématiques sont axés sur des questions environnementales comme la pénurie d’eau ou les nouvelles technologies de préservation de l’environnement. Bien sûr, ces préoccupations environnementales sont de première importance. Notre planète est de plus en plus exposée aux conséquences imprévisibles du changement climatique et de l’épuisement des ressources. Il est donc urgent d’agir pour nous adapter à un modèle plus durable. Toutefois, les enjeux sociaux et la gouvernance des entreprises prennent aussi de l’importance. L’ISR adopte une vision large et évalue les opportunités d’investissement au regard de nombreux facteurs (respect du droit du travail, structure de gestion, indépendance du conseil d’administration, etc.).

Conclusion

Toutes les entreprises sont aujourd’hui confrontées à des bouleversements sociaux, économiques et environnementaux de grande ampleur. Le décalage entre les «bons» et les «mauvais» élèves ne peut que s’accroître. Au travers des produits de gestion durables, l’investisseur peut participer à la mise en place d’une économie qui, tout en pouvant être performante, servirait les objectifs environnementaux et sociaux.

Chez ING Luxembourg Private Banking, nous travaillons à la transformation de nos produits d’investissement en produits durables et responsables. Rendez-vous sur  ing.lu/sri pour en savoir plus.

Gaëtan SALERNO

Chartered Financial Analyst

Portfolio Manager

ING Luxembourg Private Banking