PLACE FINANCIÈRE & MARCHÉS — Assurances

Assurance paramétrique

Ibisa Network aux côtés d’un géant de la réassurance



5.000 agriculteurs de deux régions indiennes profiteront de la technologie mise sur pied par Ibisa pour Global Parametrics, adossée à Hannover Re. Un chiffre qui montera à 500.000 d’ici 2024. (Photo: Shutterstock)

5.000 agriculteurs de deux régions indiennes profiteront de la technologie mise sur pied par Ibisa pour Global Parametrics, adossée à Hannover Re. Un chiffre qui montera à 500.000 d’ici 2024. (Photo: Shutterstock)

L’insurtech luxembourgeoise Ibisa Network a été retenue comme solution innovante à un nouveau produit d’assurance poussé par Global Parametrics pour les gouvernements allemand et britannique et le géant mondial de la réassurance Hannover Re.

L’assurance paramétrique a le vent en poupe, poussée par la multiplication des événements climatiques qui ruinent en quelques minutes des dizaines de millions de personnes. 

À la différence d’une assurance classique dans l’agriculture, cette nouvelle forme d’assurance est liée à un indice. À chaque fois qu’un seuil est atteint, une indemnisation est déclenchée automatiquement, sans attendre le passage des experts, la paperasse et les habituels délais.

Dans le cadre de la solution d’Ibisa Network, Global Parametrics a lancé un Water Balance Index, qui va détecter les écarts – sécheresse ou inondation – des précipitations par rapport à la normale en Inde et en Tanzanie. Le WBI sera utilisé dans le fonds contre les désastres naturels de GP, dont le risque est pris à 50% par Hannover Re.

Le principal problème de cette forme d’assurance était les données qui pouvaient être utilisées pour former un indice. GP va utiliser les données, sur 40 ans, du Centre européen pour les prévisions météorologiques à moyen terme (ECMWF), prises à 31km d’altitude, via Ibisa.

La solution vise 5.000 agriculteurs dans deux régions indiennes et devrait s’étendre à 500.000 petits fermiers d’ici 2024. Deux tiers des zones cultivables en Inde sont considérés comme à risque de sécheresse ou d’inondation.

Selon un rapport d’Hannover Re , le taux de couverture des dommages était de 50% dans les pays à hauts revenus, contre à peine 5% dans les pays émergents.

Ibisa Network, lancée en 2017 et hébergée à la Lhoft, entend proposer des solutions technologiques à base de blockchain et d’observation de la Terre par satellite pour faciliter l’assurance des agriculteurs les plus démunis. Au dernier Consumer Electronics Show de Las Vegas, l’insurtech avait terminé deuxième au concours de pitch du Village francophone .