PLACE FINANCIÈRE & MARCHÉS — Fintech

innovation

Le Hub@Luxembourg accélère son déploiement



239267.jpg

Amélie Madinier, CEO du Hub@Luxembourg, compte exploiter toutes les synergies possibles avec le groupe Crédit Agricole. (Photo: Hub@Luxembourg)

Opérationnel depuis le début de l’année à Luxembourg, l’accélérateur du groupe Crédit Agricole compte profiter des synergies possibles avec sa maison mère pour attirer des start-up et des partenaires.

Le Hub@Luxembourg avait réservé sa place dès  l’inauguration de la House of Startups  en juin 2018. Mais l’initiative des cinq entités de Crédit Agricole présentes au Grand-Duché (Caceis, Amundi, Indosuez, Camca Assurance et Cali Europe) est pleinement opérationnelle depuis le début de l’année 2019.

Près de cinq mois après la mise en place du Hub@Luxembourg, Amélie Madinier, sa CEO, espère parvenir à attirer huit start-up et une dizaine de partenaires corporate d’ici la fin de l’année. «L’idée consiste à faire vivre au plus vite cet espace», déclare-t-elle.

Rayonnement des start-up

Le Hub@Luxembourg a trois missions principales: faire rayonner les start-up luxembourgeoises à travers les accélérateurs français du Crédit Agricole (30 Villages by CA qui soutiennent quelques 580 start-up), aider les start-up des Villages by CA à mettre un pied dans le marché luxembourgeois, et nouer des partenariats.

«Nous accompagnons les partenaires corporate dans leurs problématiques d’innovation. Nous sommes déjà en contact avec trois entreprises: le cabinet d’avocats Wildgen, le cabinet de conseil Escent et la société informatique Ainos», précise Amélie Madinier.

Concrètement, le Hub@Luxembourg accompagne les start-up dans leur développement commercial, en les mettant en relation avec des partenaires potentiels et avec le réseau du groupe bancaire. Un réseau qui constitue d’ailleurs le facteur principal de différenciation du Hub@Luxembourg parmi les différents accélérateurs du Grand-Duché.

Le Hub@Luxembourg dispose de 300m2 au sein de la House of Startups. (Photo: Hub@Luxembourg)

1 / 6

Le Hub@Luxembourg dispose de 300m2 au sein de la House of Startups. (Photo: Hub@Luxembourg)

2 / 6

Le Hub@Luxembourg dispose de 300m2 au sein de la House of Startups. (Photo: Hub@Luxembourg)

3 / 6

Le Hub@Luxembourg dispose de 300m2 au sein de la House of Startups. (Photo: Hub@Luxembourg)

4 / 6

Le Hub@Luxembourg dispose de 300m2 au sein de la House of Startups. (Photo: Hub@Luxembourg)

5 / 6

Le Hub@Luxembourg dispose de 300m2 au sein de la House of Startups. (Photo: Hub@Luxembourg)

6 / 6

Présence aux événements

Avant même le premier lancement d’appel à projets, prévu d’ici fin mai, trois start-up ont déjà rejoint le hub: Jooxter (optimisation de l’espace de travail), AirK2 (automatisation et cartographie des processus métier), et Kwizko by Crossfunding (plate-forme de crowdfunding).

Le hub ne cible donc pas seulement les start-up qui gravitent dans le secteur financier, mais aussi toutes celles qui se lancent dans les domaines d’activité définis comme prioritaires par le gouvernement, comme l’aérospatiale, la cybersécurité, la regtech, la green economy ou la smart city.

Pour attirer davantage de jeunes pousses et de partenaires, le Hub@Luxembourg va multiplier sa présence sur des événements, comme l’ICT Spring fin mai. Le hub y aura un stand et Amélie Madinier a déjà reçu 20 candidatures de start-up, issues de trois Villages différents, qui sont intéressées par le marché luxembourgeois.

Synergies avec le groupe

Le Hub@Luxembourg va également faire jouer au maximum les synergies avec sa maison mère, et Amélie Madinier rencontre pour cela les «maires» des Villages by CA chaque trimestre.

«Nous serons présents au Créathlon du Village de Vannes en septembre. À la même période, nous organiserons un Business Connect avec le Village de Nancy, puis une Learning Expedition en décembre à Luxembourg», détaille Amélie Madinier. Un lien particulier a été noué avec le Village de Nancy pour que les start-up puissent participer à tous ses événements.

Premier accélérateur du groupe Crédit Agricole hors des frontières françaises, l’initiative devrait faire des petits: l’ouverture d’un nouveau hub est prévue en Europe de l’Est et des projets sont à l’étude en Afrique du Nord.