ENTREPRISES & STRATÉGIES — Architecture + Real Estate

Projet pilote

Kaul, un hôtel inclusif à Wiltz



Le futur hôtel s’inscrit dans le cadre du parc Kaul à Wiltz. (Illustration: Steinmetzdemeyer)

Le futur hôtel s’inscrit dans le cadre du parc Kaul à Wiltz. (Illustration: Steinmetzdemeyer)

Le bureau Steinmetzdemeyer (STDM) a remporté en 2020 le concours restreint d’architecte en vue de la conception d’un projet d’hôtel inclusif à Wiltz. Ce projet innovant et pilote est entièrement basé sur l’idée de l’inclusion, et ce dès sa conception.

La ville disposait déjà d’un camping, dont la clientèle est stable et fidèle. Mais il y avait aussi la volonté de développer une nouvelle clientèle et d’attirer un autre segment de visiteurs.

Sur ce territoire, l’association Coopérations est très active depuis plusieurs années déjà. Elle travaille avec les publics en situation de handicap ou exclus socialement pour leur offrir la possibilité de retrouver un travail et une vie sociale. Cette association gère ainsi un restaurant qui emploie des personnes en situation de handicap et qui, après environ cinq ans de formation avec elle, rejoignent le marché du travail classique. C’est elle qui est maître d’ouvrage du projet. L’idée de l’hôtel a donc émergé d’une double volonté: celle de faire évoluer l’offre de séjour à Wiltz, et celle de poursuivre et d’amplifier le travail réalisé par Coopérations. Aussi, il est prévu que l’hôtel emploie des personnes sans formation initiale ou en situation de handicap, leur offrant la possibilité d’apprendre un métier, de retrouver une dignité effacée tout en s’inscrivant dans la vie active. Mais l’hôtel sera aussi particulièrement adapté pour loger des clients en situation de handicap, sans exclure bien entendu les clients non handicapés. En tant que projet pilote à l’échelle européenne, cette initiative reçoit le soutien du ministère de la Famille, de la Commune de Wiltz et d’autres acteurs qui vont aider à pousser le projet aussi loin que possible.

Le développement de ce programme est lui aussi singulier: la phase de concours a fait l’objet de deux workshops pour que les trois équipes sélectionnées (STDM, WW+ et M3 Architectes) s’approprient pleinement les enjeux de cette démarche d’inclusion. Les nombreux échanges et réflexions ont permis de faire évoluer les propositions et de pousser plus loin certains aspects et approches architecturales particuliers. L’humain s’inscrit vraiment au cœur de la conception et l’architecture intérieure doit être pensée pour offrir des lieux de séjour ou de travail et des parcours intérieurs attractifs et adaptés aux personnes en situation de handicap.

L’hôtel sera construit dans la prolongation du camping et de sa piscine, sur les versants du Park Kaul, créant un nouveau centre pour ce pôle d’hébergements. C’est pourquoi les architectes de STDM ont opté pour un lobby qui prend la forme d’une grande halle ouverte à tous, comme une rue intérieure, une promenade qui relie le village à la vallée. À noter que l’accueil de l’hôtel servira aussi d’accueil pour le camping.

La construction des étages repose sur une structure en pilotis. (Illustration: Steinmetzdemeyer)

1 / 5

Le hall d’accueil est un espace ouvert, conçu comme une rue intérieure.  (Illustration: Steinmetzdemeyer)

2 / 5

Depuis la rampe, on peut voir l’ensemble de l’hôtel. (Illustration: Steinmetzdemeyer)

3 / 5

La circulation au sein de l’hôtel est conçue sans barrière. (Illustration: Steinmetzdemeyer)

4 / 5

Depuis les étages supérieurs, les occupants profitent d’une vue sur l’ensemble de l’établissement. (Illustration: Steinmetzdemeyer)

5 / 5

Au-dessus de cet espace ouvert sur le paysage et au public, on trouve les chambres et les logements du personnel qui prennent la forme de constructions en bois posées sur pilotis. La trentaine de chambres hôtelières bénéficient de larges vues sur le paysage, alors que les logements sont orientés au sud et dialoguent avec les maisons du voisinage. Ces logements pour le personnel sont regroupés par grappes de trois et profitent d’un séjour et d’une cuisine communs, selon un système proche du «coliving». Les chambres de l’hôtel, elles, sont conçues sans barrière et offrent un accueil optimal pour les personnes en situation de handicap. À cela s’ajoutent, le long de la rue intérieure, un espace brasserie-restaurant, un espace de coworking, des salles de formation et une salle de mise en forme. Les sous-sols abritent un parking sur deux niveaux.

Les architectes ont proposé de mettre en œuvre différents points qui facilitent l’inclusion: renforcement de la visibilité des repères et de la signalétique par un jeu de contrastes de matériaux et de couleurs (handicap visuel), fin travail sur l’intégration de rampes pour les PMR afin qu’elles deviennent des promenades à partir de la rue intérieure que tout le monde aura envie d’emprunter. Chacun pourra choisir son chemin préféré, entre l’escalier, l’ascenseur et la rampe à travers l’espace de la grande halle. Pour faciliter cette intégration, les architectes ont choisi de privilégier les demi-niveaux entre plateaux. L’ensemble du projet, en plus d’être inclusif, répondra aussi aux principes de l’économie circulaire.

Fiche technique

Maître d’ouvrage: Coopérations

Architectes: Steinmetzdemeyer

Localisation: Wiltz

Concours: 2020, premier prix

Cet article a été rédigé pour  le hors-série Paperjam Architecture + Real Estate , paru le 18 novembre 2021 et disponible à l’achat en kiosques ou sur  l’e-shop de Maison Moderne  .

Le contenu du hors-série est produit en exclusivité pour le hors-série, il est publié sur le site pour contribuer aux archives complètes de Paperjam.