ENTREPRISES & STRATÉGIES — Artisanat

Mesures covid

L’Horesca demande la réouverture des terrasses



Pour éviter les rassemblements dans l’espace public sans respect des gestes barrières, l’Horesca veut pouvoir rouvrir ses terrasses. (Photo: Romain Gamba / Maison Moderne)

Pour éviter les rassemblements dans l’espace public sans respect des gestes barrières, l’Horesca veut pouvoir rouvrir ses terrasses. (Photo: Romain Gamba / Maison Moderne)

Pour l’Horesca, la fermeture des bars et restaurants n’est pas efficace pour endiguer la pandémie. Au contraire, la fédération souhaite la réouverture immédiate des terrasses pour que les clients puissent se retrouver légalement et en toute sécurité. Ce à quoi le gouvernement a déjà répondu non.

Lassée d’attendre, l’Horesca demande une réouverture immédiate des terrasses, pour «préparer l’ouverture au 15 mars» de tous les restaurants. Date jusqu’à laquelle ont été prolongées les mesures Covid pour l’instant .

Malgré la fermeture depuis plusieurs mois, «les infections repartent à la hausse», souligne la fédération des hôteliers, cafetiers et restaurateurs dans un communiqué de presse. «Alors que les beaux jours reviennent, de plus en plus de personnes se retrouvent ensemble dans l’espace public pour manger sur le pouce et discuter; souvent sans respect des règles et sans qu’aucun contrôle ne soit possible.»

«Nos établissements ne sont pas la cause du problème, mais pourraient être une partie de la solution», en conclut la fédération. Elle rappelle avoir déjà élaboré une stratégie « Safe to serve » pour accueillir les clients en toute sécurité, et se dit prête à faire de nouvelles propositions pour «permettre à ses membres de recommencer à travailler».

L’Horesca demande également au gouvernement d’abolir l’interdiction de consommer de l’alcool sur la voie publique.

«Depuis presque un an maintenant, de nombreux hôtels, restaurants et cafés sont pratiquement à l’arrêt et on désire obtenir des perspectives pour l’avenir. Des discussions avec les différents partenaires s’imposent.»

Interrogé par RTL, le ministre des Classes moyennes Lex Delles  est venu doucher leurs espoirs en indiquant qu’une réouverture était pour le moment «impossible» compte tenu de la hausse des infections.