POLITIQUE & INSTITUTIONS — Politique

Modification du gouvernement

Henri Kox, ministre de la Police et de la Sécurité intérieure



Déjà ministre délégué à la Sécurité intérieure et à la Police, Henri Kox assumera pleinement la tâche dès aujourd’hui. (Photo: Nader Ghavami/Archives Paperjam)

Déjà ministre délégué à la Sécurité intérieure et à la Police, Henri Kox assumera pleinement la tâche dès aujourd’hui. (Photo: Nader Ghavami/Archives Paperjam)

Selon une indiscrétion rendue officielle peu après, cette après-midi, Henri Kox deviendra ministre de la Sécurité intérieure et de la Police, attribution qu’il assumera complètement là où il n’était que ministre délégué, sous la responsabilité de François Bausch.

L’information ne devait être officielle que cette après-midi après le conseil de gouvernement, mais celui-ci a directement admis cette légère retouche du gouvernement: le ministre délégué à la Sécurité intérieure et à la Police, Henri Kox (Déi Gréng), avance d’un cran et deviendra ministre de ces deux ressorts, jusque-là fonction assumée par le vice-Premier ministre François Bausch (Déi Gréng).

Selon nos confrères de RTL qui ont révélé l’information, il s’agirait de simplifier l’organigramme gouvernemental. M. Bausch conserve l’Armée et la Défense, en plus de la Mobilité et des Travaux publics.

«François Bausch a exercé son mandat de ministre de la Sécurité intérieure avec beaucoup de plaisir. Il remercie toute l’équipe du ministère, ainsi que de l’ensemble du corps de la police grand-ducale et de l’Inspection générale de la police pour son dévouement et son engagement», dit un communiqué officiel du gouvernement.

«Selon Henri Kox, le fait d’avoir assuré la fonction de ministre délégué à la Sécurité intérieure depuis le 11 octobre 2019 lui a permis de se familiariser avec les diverses dimensions de la gestion de la police et de l’Inspection générale de la police. Henri Kox s’est déclaré déterminé à continuer de faire progresser les dossiers actuels avec la plus grande assiduité, notamment le recrutement massif au sein de la police, la modernisation des infrastructures policières et la mise en œuvre de la refonte des fichiers de la police grand-ducale préparée par François Bausch.»

Le député de l’Est n’a pas passé beaucoup de temps à la Chambre puisqu’il avait directement repris le poste de ministre du Logement à Sam Tanson (Déi Gréng), qui avait elle-même dû reprendre le portefeuille de la Justice après les soucis de santé de Felix Braz (Déi Gréng).