ENTREPRISES & STRATÉGIES — Commerce

Année noire à cause du covid

Heineken va supprimer 8.000 postes



Confinement, fermeture des bars et restaurants, diminution des rencontres sportives et des concerts… le Covid-19 a largement touché le brasseur néerlandais. (Photo: Shutterstock)

Confinement, fermeture des bars et restaurants, diminution des rencontres sportives et des concerts… le Covid-19 a largement touché le brasseur néerlandais. (Photo: Shutterstock)

Heineken a annoncé, à l’occasion de ses résultats annuels, qu’elle allait supprimer 8.000 postes dans le cadre d’une réorganisation, soit un dixième de ses effectifs. Les confinements et les fermetures des bars et restaurants ont fait plonger les résultats… mais pas sur tous les marchés.

Heineken a passé une mauvaise année 2020… mais pas dans tous les pays, et pas pour tous ses produits. 25 de ses marchés, dont l’Allemagne, la Pologne et le Royaume-Uni, par exemple, ont bu davantage de bière Heineken, selon une croissance à deux chiffres.

L’an dernier, le numéro un mondial de la bière avait publié un bénéfice net de 2,1 milliards d’euros. «La pandémie de Covid-19 et les mesures gouvernementales continuent à avoir un impact sur nos marchés et notre activité», a affirmé le groupe,  dans le communiqué de présentation de ses résultats annuels . Selon son CEO, Dolf van den Brink, 2020 a été «une année de rupture et de transition sans précédent» pour le groupe, qui termine sur un déficit de plus de 200 millions d’euros.

Les ventes ont chuté de 17%, à 23 milliards d’euros, affectées par la fermeture des bars et des restaurants dans de nombreux pays, a également indiqué Heineken, en précisant que moins de 30% des points de vente étaient actifs en Europe, en particulier fin janvier.

En fin d’année, le groupe fondé à Amsterdam au 19e siècle avait lancé son plan «Evergreen». Il prévoit désormais la suppression, d’ici à 2023, de 8.000 postes, soit un dixième de ses effectifs, pour tenter de retrouver une marge de manœuvre à la même échéance, en accélérant sa digitalisation.