ENTREPRISES & STRATÉGIES — Technologies

Space Hack

Hackathon cherche colonisateurs de la Lune en 2040



En 2040, une colonie de 50 personnes sur la Lune devra passer à 1.000 personnes d’ici 10 ans. Voici le sujet du deuxième Space Hack, organisé mi-novembre. (Photo: Shutterstock)

En 2040, une colonie de 50 personnes sur la Lune devra passer à 1.000 personnes d’ici 10 ans. Voici le sujet du deuxième Space Hack, organisé mi-novembre. (Photo: Shutterstock)

Le Technoport, l’Université du Luxembourg, InTech et une série de partenaires organisent le Space Hack 2021 autour de la colonisation de la Lune en 2040. Trois jours sont consacrés pour s’y installer.

Même si les médias sont enthousiastes à chaque fois que des géants de la tech envoient une poignée de privilégiés en orbite autour de la Terre, la colonisation de la Lune n’est pas pour demain.

Après-demain, peut-être, si des entrepreneurs s’associent aux chercheurs pour développer un écosystème autour de cette idée. C’est tout l’intérêt du Space Hack, organisé virtuellement cette année les 12, 13 et 14 novembre.

«Nous sommes en 2040. Une colonie spatiale internationale existe sur la Lune et abrite 50 habitants (scientifiques, ingénieurs, etc.) en permanence, et devrait être étendue à 1.000 personnes dans les 10 prochaines années.»

Pendant trois jours, les équipes devront travailler sur une des verticales suivantes et présenter un projet:

– Accès à l’espace lunaire (transport orbite lunaire-surface pour l’équipage et le fret);

– Observation et communication lunaires (télédétection, PNT, IoT);

– Habitation lunaire (fabrication d’habitats, construction, agriculture, solutions durables de maintien de la vie);

– Lunar Power (production, stockage, distribution d’énergie à supporter);

– Lunar Orbital Services (réparation de satellites, débris, ravitaillement orbital, fabrication orbitale);

– Extraction de ressources lunaires (extraction, traitement, stockage de solutions).

Trois webinaires d’informations, dont un ce jeudi 14 octobre, auront lieu. Inscriptions et informations sur le site des organisateurs .