POLITIQUE & INSTITUTIONS — Institutions

Comité pour la mémoire de la Deuxième guerre mondiale

Guy Dockendorf, garant de la mémoire pour un an



275497.jpg

Guy Dockendorf, au centre, succède à Josy Lorent à la présidence du Comité pour la mémoire de la Deuxième Guerre mondiale. (Photo: Paperjam / Archives)

Le gouvernement a validé le renouvellement partiel des 18 membres du Comité pour la mémoire de la Deuxième Guerre mondiale.

Un  arrêté ministériel publié ce jeudi  livre les noms des membres du Comité institué en 2016, dernier acte de réorganisation des organes en charge de la mémoire du conflit de 1939-1945 après la disparition des Centres de recherche et de documentation sur la Résistance et sur l’enrôlement forcé et le transfert de leur aspect historique vers le C2DH au sein de l’Uni.

Guy Dockendorf, premier conseiller de gouvernement honoraire à la Culture, est nommé président du Comité et sera assisté des vice-présidents Claude Wolf et Josy Lorent (président sortant).

Le Comité comprend 18 membres représentant les victimes du régime nazi, dont six pour la Résistance, six pour l’enrôlement forcé et six pour la communauté juive.

Aucun changement du côté des représentants de la Résistance (Guy Dockendorf, José Gaasch-Trauffler, Albert Hansen, Jean-Paul Hoffmann, Arlette Lommel et Jean Pirsch). Pierre Bley, Pascal Nicolay et André Pletsch sont nommés parmi les représentants de l’enrôlement forcé aux côtés de Fernand Diderich, Maisy Ginter-Bonichaux, Erny Lamborelle et Joseph Lorent. Enfin, la communauté juive sera représentée par Monique Dabé, Julien Joseph, Henri Juda, Laurent Moyse, Marc Schoentgen et Claude Wolf.

Ces membres sont nommés pour trois ans.