ENTREPRISES & STRATÉGIES — Industrie

INDUSTRIE

Guardian prête à «sacrifier» Dudelange



Depuis quelques années, Guardian avait indiqué qu’elle devrait investir jusqu’à 100 millions d’euros pour rénover son four de Dudelange. Ce mercredi, elle annonce entamer des négociations pour le laisser refroidir. (Photo: Archives Paperjam)

Depuis quelques années, Guardian avait indiqué qu’elle devrait investir jusqu’à 100 millions d’euros pour rénover son four de Dudelange. Ce mercredi, elle annonce entamer des négociations pour le laisser refroidir. (Photo: Archives Paperjam)

Guardian annonce, dans un communiqué, ce mercredi soir, avoir entamé des discussions avec les délégations syndicales de Guardian Luxguard I (Bascharage) et Guardian Luxguard II (Dudelange) pour fusionner les deux entités, qui emploient 461 personnes.

Il y a deux ans déjà, les rumeurs disaient que Guardian devait investir 100 millions d’euros pour remettre son four de verre flotté à niveau... comme l’entreprise le disait déjà six ans auparavant. Suite à une visite aux États-Unis du ministre de l’Économie, Étienne Schneider (LSAP) , le groupe américain avait investi plusieurs millions pour permettre à l’unité de rester ouverte cinq ans.

Ce mercredi soir, l’entreprise annonce, dans un communiqué, avoir entamé les discussions avec les délégations syndicales de ses deux entités de Bascharage et de Dudelange au sujet du «refroidissement éventuel du four de verre flotté de Dudelange et la fusion éventuelle des entités juridiques opérationnelles au Luxembourg». Les deux usines emploient 461 personnes

«À ce jour, nos deux installations continuent de fournir des produits en verre flotté et en verre manufacturé de haute qualité, selon les besoins, pour répondre à la demande des clients. La santé et la sécurité de nos employés sont notre principale priorité. Il n'y aura aucune perturbation pour nos clients. Au moment opportun, et lorsque les actions seront finalisées, nous apporterons d'autres précisions.»

Selon les derniers résultats disponibles, ceux de 2018, le site de Bascharage a dégagé un bénéfice de 2,65 millions d’euros sur un chiffre d’affaires de 48,8 millions d’euros. Une cagnotte venue s’ajouter aux résultats des années précédentes et qui se montait alors à 18,5 millions d’euros.

Pour Dudelange, le groupe avait réussi à dégager un bénéfice de 1,8 million d’euros d’un chiffre d’affaires de 38,77 millions d’euros.

Avec ses implantations sur 25 sites dans le monde, l’entreprise américaine est un des leaders mondiaux de produits en verre flotté, à couches et manufacturé. Sur ses 25 sites de production de verre flotté à travers le monde, Guardian Glass produit du verre haute performance pour des applications architecturales, utilisables en extérieur (commerciales et résidentielles) et en intérieur, ainsi que dans le domaine des transports et des produits techniques.