ENTREPRISES & STRATÉGIES — Immobilier

Installation

Le Groupe Panhard entend se faire une place au Luxembourg



L’immeuble Le Conti, à l’angle de la Grand-Rue et de la rue Aldringen à Luxembourg, est entré dans le portefeuille de Panhard Luxembourg. (Illustration: Panhard Luxembourg)

L’immeuble Le Conti, à l’angle de la Grand-Rue et de la rue Aldringen à Luxembourg, est entré dans le portefeuille de Panhard Luxembourg. (Illustration: Panhard Luxembourg)

Le Groupe Panhard est présent au Luxembourg à travers Panhard Luxembourg et entend se faire une place et se développer dans le monde de l’immobilier au Grand-Duché. En témoigne le rachat récent dans la capitale de deux immeubles de bureaux qui seront commercialisés ce début d’année.

Alain Panhard a fondé Panhard Groupe en France il y a un peu plus de 25 ans et a été un des premiers à prendre la vague de la promotion logistique dans l’Hexagone. S’ensuivirent des projets résidentiels, d’investissement et d’asset management.

Cet ancien membre du directoire d’Auguste Thouard (devenu BNP Real Estate) en France, spécialisé en investissements et grandes entreprises, a choisi de développer son groupe à partir de Luxembourg, en y installant le siège social de sa holding, Panhard International, et une antenne locale, Panhard Luxembourg. «Le groupe en France réalise un chiffre d’affaires de 250 millions d’euros et Panhard International se concentre sur les investissements au niveau international», explique Alain Panhard. «Nous avons réalisé des investissements immobiliers à Berlin, Manhattan, en France, au Brésil, en Algérie, en Uruguay, et avons des projets de développement en Pologne et au Portugal… Nous avons une approche diversifiée, conduite par une logique opportuniste et sous-tendue par une forte réactivité. Notre approche est de réaliser des investissements qui combinent à la fois la défense en capital et le rendement.»

Un territoire propice aux affaires

Après avoir passé de nombreuses années en France, c’est désormais à partir de Luxembourg qu’Alain Panhard gère ses affaires. «Je suis là depuis environ 10 ans, et je dois reconnaître que Luxembourg est un formidable biotope pour développer les affaires. Bien au-delà des avantages fiscaux, qui ne sont plus du tout ce qu’ils étaient, Luxembourg permet surtout de trouver plus facilement des partenariats financiers grâce aux family offices et aux banques présents sur la Place. Le climat, d’une manière générale, est favorable au développement des affaires et participe à un cercle vertueux, avec de nombreuses occasions de rencontres professionnelles.» C’est pourquoi, en plus du développement immobilier, qu’il réalise à travers une foncière, il met à disposition des investisseurs son savoir-faire en sourcing opérationnel et asset management.

Pour diriger Panhard Luxembourg, il a choisi Stéphane Merlet, bien connu du secteur immobilier luxembourgeois pour y exercer depuis plus de 20 ans, d’abord pour un syndic de copropriété, puis en charge de portefeuilles pour deux family offices luxembourgeois, avant de passer chez Leasinvest pendant quatre ans. Stéphane Merlet a pris la direction de Panhard Luxembourg en juillet 2019, avec comme triple objectif de réaliser des investissements immobiliers pour compte propre, de développer des projets de promotion destinés à la revente, ainsi que de développer l’asset management pour compte de tiers.

Deux immeubles déjà acquis

En décembre 2019, à l’occasion d’un tour de table organisé par Belair House, Panhard Luxembourg a pu faire l’acquisition de 80% des parts de l’immeuble de bureaux situé au 11 rue Aldringen, à Luxembourg, récemment rebaptisé «Le Conti», clin d’oeil à son passé puisque’à cet endroit se trouvait historiquement le Grand Hôtel Continental. D’une surface de 2.750m², qui se déploient sur six niveaux, l’immeuble est actuellement en cours de rénovation et va être mis en commercialisation pour de la multi-occupation au premier trimestre 2021, avant sa livraison, attendue pour le second trimestre. «Cet immeuble correspond bien au type de bien que notre groupe souhaite acquérir dans le domaine du bureau, à savoir des immeubles de taille moyenne, entre 2.500 et 10.000m², flexibles, qui peuvent être commercialisés pour de la location multiple, ce qui permet une bonne dilution du risque», explique Stéphane Merlet.

Le Cosy, situé route d’Esch à Luxembourg, est désormais propriété de Panhard Luxembourg. (Illustration: Panhard Luxembourg)

1 / 3

L’immeuble est réaménagé pour accueillir plusieurs locataires. (Illustration: Panhard Luxembourg)

2 / 3

Sur le toit, une belle terrasse sera partagée par les usagers de l’immeuble. (Illustration: Panhard Luxembourg)

3 / 3

Un autre bâtiment est récemment entré dans leur portefeuille. Il s’agit de l’ancien siège d’ING Private Banking, sis au 46 route d’Esch, à Luxembourg. «Nous avons racheté cet immeuble d’environ 2.700m² à la Compagnie Financière Lalux en avril 2020, qui l’avait elle-même racheté à ING en 2014», détaille le directeur général de Panhard Luxembourg. Cet immeuble, qui était jusqu’à présent construit pour son seul et unique occupant, à savoir la banque, est en cours de rénovation et transformation pour accueillir plusieurs entreprises à compter du second semestre 2021.

«En parallèle de ces projets, nous poursuivons l’étude de dossiers au Luxembourg et à l’étranger. Nous nous intéressons, par exemple, à des actifs en Pologne, à des développements de logements avec une grande qualité de services pour seniors au Portugal, et réalisons une veille active sur le coliving et le coworking, pour lesquels nous sommes intéressés, mais sans avoir encore trouvé la bonne opportunité pour le moment. Tout ceci sans écarter le résidentiel classique et le développement et la promotion de nouveaux projets», confie, pour conclure, Stéphane Merlet.