ENTREPRISES & STRATÉGIES — Industrie

départ

Le groupe Danone se sépare de son PDG



Le groupe Danone connaît de très importantes tensions internes depuis des mois. (Photo: Shutterstock)

Le groupe Danone connaît de très importantes tensions internes depuis des mois. (Photo: Shutterstock)

Le conseil d’administration du géant de l’agroalimentaire Danone a décidé, dimanche soir, de se séparer de son PDG Emmanuel Faber. Une décision qui est l’épilogue de plusieurs mois de crise.

Emmanuel Faber n’est plus le PDG de Danone, géant de l’agroalimentaire mondial. Cette décision a été prise par le conseil d’administration avec qui le PDG entretenait des relations extrêmement tendues depuis des mois, et à quelques semaines d’une assemblée générale que l’on pouvait craindre houleuse.

Plusieurs actionnaires voyaient en Emmanuel Faber le responsable des mauvaises performances de Danone, notamment en comparaison avec ses concurrents que sont Unilever ou Nestlé. Son management autoritaire, et solitaire, posait également des difficultés tandis que sa fonction était contestée par des actionnaires activistes dont Faber avait, dans une vidéo, jugé les attaques «inacceptables».

Le CA lui avait pourtant renouvelé sa confiance le 1er mars, alors que Faber avait engagé un processus de séparation des fonctions de président et de directeur général.

C’est Gilles Schnepp, l’ancien patron de Legrand qui vient d’entrer au CA de Danone, qui prendra la présidence du groupe. Dans l’attente du recrutement d’un directeur général, le tandem Véronique Penchienati-Bosetta, directrice générale internationale, et Shane Grant, directeur général Amérique du Nord, assurera la gestion courante.