LIFESTYLE & VIE PRATIQUE — Habitat

Architecture - Maison unifamiliale

Grange contemporaine



292932.jpg

La façade de la maison est une alternance rythmée entre parties pleines et parties vitrées. (Photo: Steve Troes)

C’est en milieu rural que hsa – heisbourg strotz architectes a réinterprété un ancien corps de ferme pour bâtir une maison unifamiliale. 

La nouvelle maison se trouve dans un petit village, à Erpeldange, non loin de la frontière allemande. Un peu en retrait, la construction se trouve en deuxième ligne par rapport à la rue, à l’arrière d’une ferme.

Rien d’étonnant puisque cette nouvelle maison, qui est aujourd’hui occupée par une famille, était autrefois un ancien corps de logis, attenant à une grange. Cette donnée explique beaucoup de choses sur le projet: son positionnement, mais aussi son gabarit, son volume, son aspect général. De l’ancien bâtiment, les architectes ont conservé l’idée et l’intégration dans le tissu rural bâti du village. C’est pour cela que la maison, quoique tout à fait contemporaine, présente une disposition en longueur, typique des fermes luxem­bourgeoises.

Dans un souci de sobriété, les architectes ont choisi de travailler la façade avec des panneaux en fibro-ciment. Leur teinte s’inspire des bâtis environnants. Le rythme des plaques subdivise la façade. Les fenêtres sont ouvertes dans la verticalité et s’intègrent ainsi pleinement dans la trame des panneaux. Ces ouvertures rythment la façade et créent une alternance avec les parties pleines des panneaux. Les matériaux utilisés sont durables et les installations techniques optimisées afin de répondre aux contraintes énergétiques.

À l’arrière, la maison est complétée par une véranda et une terrasse. (Photo: Steve Troes)

1 / 3

La maison a conservé le gabarit de l’ancien corps de ferme. (Photo: Steve Troes)

2 / 3

La façade est sobre, réalisée en panneaux de fibro-ciment. (Photo: Steve Troes)

3 / 3

La construction traditionnelle est constituée en blocs de béton recouverts d’une isolation extérieure en laine minérale. L’espace intérieur s’organise sur trois niveaux autour d’un escalier positionné au centre. Une véranda agrandit l’espace à vivre au rez-de-chaussée. Du côté de l’entrée, les abords sont traités avec un pavé traditionnel qui se poursuit à l’arrière pour créer une terrasse, avant que la perspective ne s’ouvre sur le jardin.

Pour ce projet, pas de grand éclat. L’idée principale est de retravailler la typologie existante rurale, et de la transposer dans une réalité contemporaine et adaptée à un usage d’habitation pour une famille. En préservant le gabarit, les proportions urbaines sont maintenues et on gagne en qualité puisque la nouvelle bâtisse répond aux exigences actuelles de la construction. Une démarche qu’on aimerait voir plus souvent dans les villages luxembourgeois où les résidences sans grande qualité prennent trop souvent la place d’anciens corps de ferme et ne tiennent pas compte de l’histoire du bâti et de la culture architecturale locale.