POLITIQUE & INSTITUTIONS — Institutions

Finance

Gramegna en promotion financière aux États-Unis



Le ministre des Finances, Pierre Gramegna, lors de sa visite au NYSE, entouré de la présidente du NYSE, Stacey Cunningham, et du vice-président et COO du NYSE, John Tuttle. (Photo: NYSE)

Le ministre des Finances, Pierre Gramegna, lors de sa visite au NYSE, entouré de la présidente du NYSE, Stacey Cunningham, et du vice-président et COO du NYSE, John Tuttle. (Photo: NYSE)

En mission de promotion financière aux États-Unis, le ministre des Finances Pierre Gramegna a pu aborder la question du Brexit avec des acteurs de la finance et le potentiel de la finance durable dans la lutte contre le réchauffement climatique.

«Les gestionnaires de fonds d’origine américaine représentent environ 20% de l’ensemble de la place financière luxembourgeoise», rappelait le ministre des Finances luxembourgeois Pierre Gramegna lors de son déplacement aux États-Unis, débuté le 16 octobre. «Les États-Unis constituent le plus important partenaire financier du Luxembourg en dehors de l’Union européenne.»

En mission de promotion financière du 16 au 18 octobre à Boston et à New York, le ministre a rencontré des responsables des principaux groupes de la gestion d’actifs tels que Brown Brothers Harriman, Fidelity Investments, State Street Corporation, ou le groupe d’assurance Liberty Mutual, qui a choisi le Luxembourg comme base de ses opérations européennes dans le cadre du Brexit.

Le sujet du Brexit a d’ailleurs été abordé lors de ces entrevues, tout comme avec le nouveau PDG de J.P. Morgan Asset Management, George Gatch, et le PDG de J.P. Morgan Wealth Management Solutions, Brian Carlin, avec lesquels Pierre Gramegna a fait le point sur le rôle que le centre financier luxembourgeois joue désormais dans la stratégie post-Brexit du groupe.

FMI et Banque mondiale à l’agenda

Après avoir assisté à l’ouverture de la Bourse de New York, le NYSE, et un échange avec Stacey Cunningham, présidente du NYSE, le ministre a mis l’accent sur l’importance et le potentiel de la finance verte et durable dans la lutte contre le réchauffement climatique lors des conférences organisées par l’association luxembourgeoise de l’industrie des fonds d’investissement (Alfi) à l’attention des professionnels du secteur financier.

Le ministre des Finances se rendra les 18 et 19 octobre à Washington, où il assistera aux réunions annuelles de la Banque mondiale et du Fonds monétaire international.