POLITIQUE & INSTITUTIONS — Economie

Digitalisation des entreprises

Google au chevet des PME



Au Luxembourg, 87,5% des achats en ligne sont effectués sur des sites étrangers. (Photo: Shutterstock)

Au Luxembourg, 87,5% des achats en ligne sont effectués sur des sites étrangers. (Photo: Shutterstock)

Google et la Chambre de commerce veulent accélérer l’offre digitale des PME au Luxembourg alors que seulement 7% à 9% des commerces ont une offre en ligne.

La House of Entrepreneurship de la Chambre de commerce et Google vont lancer un programme de workshops en ligne pour soutenir quelque 2.000 entreprises dans leur transformation digitale.

Plus concrètement, cette série d’ateliers en ligne, proposés en trois langues, offrira des formations digitales et des clés afin d’aider les PME à utiliser internet en matière, par exemple, de canaux de communication, de réseaux sociaux ou encore de référencement. Le programme doit également leur permettre de renforcer leurs connaissances dans les domaines du commerce électronique et du marketing, mais aussi de gagner en productivité et en visibilité, d’optimiser leur flux de travail et de développer leurs activités.

La pandémie a mis en exergue les manques numériques

Au cœur de la pandémie, le volet digital a joué un rôle important afin de soutenir une certaine activité commerciale. Si la crise sanitaire a fait office d’accélérateur pour certaines PME, beaucoup reste à faire. En mai 2021, Carlo Thelen, directeur général de la Chambre de commerce, soulignait dans Paperjam que «seuls 7% à 9% des commerçants du pays ont une offre en ligne. D’un autre côté, 87,5% des achats en ligne sont effectués sur des sites étrangers.» En 2018, les résidents grand-ducaux ont dépensé quelque 800 millions d’euros en ligne, selon Statista.

«La numérisation a joué un rôle d’amortisseur pendant la crise du Covid-19 et elle soutient les entreprises en période de reprise économique. Il est donc indispensable de se préparer à la digitalisation, et ceci vaut particulièrement pour les petites et moyennes entreprises qui jouent déjà aujourd’hui un rôle moteur en ce qui concerne la croissance économique et la création d’emplois au Luxembourg. Des initiatives telles que Grow with Google trouvent donc toute leur pertinence et importance», a rappelé le ministre des Classes moyennes,  Lex Delles  (DP), présent lors de la présentation de ce partenariat entre Google et la Chambre de commerce.

Jusqu’à 3,2 milliards d’euros de revenus supplémentaires

Sur base de recherches de Google et de données publiques, l’impact économique de la transformation des seules PME précaires (5.300 au Luxembourg) en PME plus numérisées «pourrait générer 3,2 milliards d’euros de revenus supplémentaires, 0,5 milliard d’euros de valeur ajoutée économique et créer 69 857 emplois».

«Cette collaboration est le fruit d’un processus participatif faisant intervenir Google dans le cadre de la campagne de sensibilisation du monde digital ciblant les entreprises. Grâce à cette nouvelle collaboration, la Chambre de commerce et Google souhaitent éliminer la peur injustifiée de la numérisation et guider les entrepreneurs luxembourgeois dans leur cheminement vers une présence en ligne optimisée et vers des stratégies de marketing numérique efficaces pour atteindre un nombre accru de clients. Un tel programme d’ateliers digitaux gratuits permet d’aider les PME à comprendre et à mesurer leur retour sur investissement», a souligné Carlo Thelen .

Pour Thierry Geerts, country manager Google Luxembourg et Belgique, le soutien de la Chambre de commerce à ce nouveau programme, qui a pour objectif de sensibiliser 2.000 PME luxembourgeoises, est une énorme opportunité économique pour les entreprises qui adoptent le numérique.

Selon ce dernier, «le programme Grow with Google offre des revenus plus importants, une base de clients plus solide et des perspectives considérablement améliorées dans un marché européen de plus en plus numérique. Pour convaincre les plus dubitatifs de l’utilité du numérique, les décideurs politiques et les chefs d’entreprise doivent créer des solutions et investir dans l’éducation et la formation pour donner aux petites entreprises l’accès aux compétences numériques.»