BRAND VOICE — PLACE FINANCIÈRE & MARCHÉS — Marchés financiers

COMARCH

Gestion de portefeuille: à la croisée des chemins



Gestion de portefeuille: à la croisée des chemins. (Photo: Comarch)

Gestion de portefeuille: à la croisée des chemins. (Photo: Comarch)

Les investisseurs individuels ne savent pas toujours comment gérer leur argent face à des événements mondiaux exceptionnels. Quel rôle les banques jouent-elles pour guider et éduquer ces investisseurs dans de tels moments? 

Durant les six premiers mois de l’année 2020, les investisseurs belges ont montré un intérêt croissant pour les investissements en ligne et ont effectué 50% de transactions de plus qu’en 2019. Selon l’Autorité des Services et Marchés Financiers (FSMA), le volume des actions belges négociées a plus que quintuplé pendant la crise du coronavirus.
 Face à de telles situations mondiales majeures, les gens sont très divisés: certains sont prêts à saisir l’occasion de profiter au mieux d’une crise, et d’autres se montrent plus attentifs. Les banques qui cherchent avant tout à séduire le premier groupe parient sur la combinaison de l’excellence du service d’un courtier en ligne et de l’expertise d’une grande institution financière. Mais c’est lorsqu’il s’agit d’investisseurs occasionnels que les banques peuvent avoir les cartes les plus fortes à jouer par rapport à leurs rivaux de Fintech. Existe-t-il un moyen de faire participer ceux qui ont besoin de conseils en ces temps de turbulences? 

Protéger et servir   

Jamais auparavant dans l’histoire les marchés financiers n’avaient connu une chute et une hausse aussi rapides, entraînant un grand tumulte sur le marché – avec ses «gagnants» et ses «perdants». Les banques ont donc un rôle important à jouer pour guider leurs clients et assurer la stabilité générale des marchés. Tout d’abord, en diffusant des principes d’investissement clés à l’ensemble de leur clientèle et en les adoptant comme base de tout échange avec elle: investir dans un portefeuille d’investissement diversifié, avoir un plan et s’y tenir, éviter les transactions impulsives, etc.

La touche personnelle    

En matière de conseils personnalisés, l’éducation financière peut se concentrer sur les résultats et les horizons d’investissement à long terme, en élaborant des plans financiers complets ou en discutant d’objectifs concrets qui intéressent les clients. Étant donné que, ces derniers mois, les marchés ont connu à la fois des gains importants et de fortes baisses, il est fondamental de fournir des informations et des recommandations claires lorsque les allocations de portefeuille sont en décalage et nécessitent un ajustement. Mais il est encore plus important de s’assurer que les clients sont conscients de l’impact que ces mouvements peuvent avoir sur leurs objectifs à long terme, d’élaborer un plan financier, ou de le revoir en cas d’échec depuis un certain temps.     

Tout est une question de pertinence      

Afin d’être plus pertinent auprès des clients de la grande distribution dans les moments difficiles, il devient essentiel de leur présenter des informations résumées et plus ciblées, par exemple en se concentrant sur moins de détails dans un premier temps et sur plus d’informations disponibles pour approfondir chaque section qui intéresse le client. Les experts soulignent que la prochaine révision de la réglementation Mifid, prévue d’ici quatre à cinq ans, pourrait également pousser le marché dans cette direction, en imposant l’obligation de présenter les informations à un investisseur de détail d’une manière plus gérable que ce qui est généralement fait aujourd’hui.    En savoir plus sur Comarch Wealth Management