POLITIQUE & INSTITUTIONS — Institutions

lutte contre le blanchiment d’argent

Le Gafi reporte sa visite au Luxembourg



La visite sur place du Gafi pour l’évaluation mutuelle du Luxembourg a été reportée en raison du Covid-19. (Photo: Matic Zorman/Maison Moderne/Archives)

La visite sur place du Gafi pour l’évaluation mutuelle du Luxembourg a été reportée en raison du Covid-19. (Photo: Matic Zorman/Maison Moderne/Archives)

Le Groupe d’action financière, ou Gafi, ne viendra pas évaluer les mesures permettant de lutter contre le blanchiment au Luxembourg en mars 2021, comme prévu initialement. Un nouveau calendrier tenant compte de la pandémie de coronavirus devrait être publié à la fin du mois.

Les mesures mises en place par le Luxembourg pour lutter contre le blanchiment de capitaux et le financement du terrorisme sont-elles efficaces? C’est ce que doit analyser le Groupe d’action financière (Gafi) , l’organisme intergouvernemental spécialisé dans ces questions.

Il mène en ce moment son quatrième cycle d’évaluations mutuelles de ses membres et devait pour cela se rendre au Grand-Duché en mars 2021. Mais son président a décalé mardi le déplacement de ses évaluateurs, en raison de la pandémie de Covid-19. Le prochain rendez-vous n’a pas encore été fixé, un nouveau calendrier devrait être publié après l’assemblée plénière de fin février 2021 sur le site officiel du Gafi. Ce qui pourrait peut-être décaler la date de publication du rapport final, qui avait déjà été reportée à octobre 2021 .

Selon le rapport 2019 de la Cellule de renseignement financier, publié en juillet 2020, un total de 51.930 déclarations liées au blanchiment d’argent auraient été reçues, et 444 au sujet du financement du terrorisme.