ENTREPRISES & STRATÉGIES — Technologies

À contre-courant?

«Le futur ne sera pas digital», assure Neil Cross



Neil Cross a tourné le dos à DBS pour cofonder une fintech en Australie. Et parie sur un nouveau format, qui n’est pas digital.  (Photo: Neil Cross)

Neil Cross a tourné le dos à DBS pour cofonder une fintech en Australie. Et parie sur un nouveau format, qui n’est pas digital.  (Photo: Neil Cross)

Janvier dernier. Neil Cross tourne le dos à DBS, où il était le patron de l’innovation digitale, pour rejoindre une fintech, PictureWealth, soucieuse d’aider les clients des nouveaux services bancaires. Le futur ne sera pas digital, a-t-il plaidé la semaine dernière, à une conférence.

«Amazon, le plus grand commerçant du monde, n’a pas de boutique. Airbnb, le plus grand site de réservation d’hébergement, n’a pas de chambre. Uber, la plus grosse société de transport au monde, n’a pas de véhicule. Et Ant Financial, la plus grosse fintech au monde, n’est pas une banque.»

La liste est connue et à peu près utilisée par tous les conférenciers et «futuristes» de la planète. Mais lors d’un sommet de la tech à Bangkok, Neil Cross, un vétéran de la finance et des fintech, va un cran plus loin, pour techsauce.co, avec un constat pertinent: Amazon commence à avoir des magasins, Uber sa flotte de véhicules, et Ant Financial a eu une licence bancaire ( plus une au Luxembourg pour sa filiale européenne).

Une manière de dire que, pendant que tout le monde se rue sur la transformation digitale, les géants des tech se ruent sur le monde réel. Sa keynote sur la nécessité de développer des modèles hybrides est à lire sur le site de Techsauce .