ENTREPRISES & STRATÉGIES — Technologies

CARTE BLANCHE

«Le futur de l’impression passe par l’IA»


Retour au dossier

Touché de plein fouet par la transformation digitale, le secteur de l’impression doit se réinventer pour continuer à répondre aux besoins des professionnels. Parmi les innovations qui gagnent le secteur, le recours à l’intelligence artificielle est sans doute la plus révolutionnaire.

Active depuis plus de 35 ans dans le secteur de l’impression, la société Felten Stein en maîtrise tous les aspects. Sa position lui permet de témoigner, comme nulle autre, des changements profonds qui sont intervenus ces dernières années dans ce domaine avec l’accélération des développements technologiques. «Dans tous les secteurs d’activité, les travailleurs sont désormais habitués à avoir une plus grande mobilité, à pouvoir travailler de n’importe où. Tout s’est dématérialisé.

Mais cela ne veut pas dire que l’impression papier n’a plus de raison d’être. Je viens du monde de l’imprimerie, où on nous dit depuis les années 90 que le papier, c’est fini. Or, ce n’est toujours pas le cas», constate Claudio Bocci, qui a repris la société l’an dernier avec Biagio Pagano. Dans ce secteur, toutefois, pour rester attractif, il faut s’adapter et parvenir à proposer des produits qui sont plus en phase avec l’évolution des besoins des clients. «Aujourd’hui, nous n’offrons plus simplement une imprimante, un outil technique précis», explique Biagio Pagano. «Nous prenons plutôt le temps de discuter avec le client, d’identifier ses besoins et de lui proposer la solution d’impression la plus adaptée.»

L’imprimante qui efface

Pour faire face à la crise qui a touché le secteur de l’impression, les fabricants historiques d’imprimantes que sont Toshiba, Xerox, ou encore HP sont parvenus à réinventer complètement leurs produits. «Nous travaillons avec ces trois partenaires, et les technologies qu’ils mettent aujourd’hui à disposition sont assez bluffantes», indique Claudio Bocci. «Toshiba a par exemple inventé un modèle d’imprimante éco-hybride. Grâce à une technologie révolutionnaire, la machine a la faculté d’imprimer et d’effacer le contenu d’une même page jusqu’à sept fois. Ce type d’innovation présente des atouts environnementaux évidents.»

Nous prenons plutôt le temps de discuter avec le client, d’identifier ses besoins et de lui proposer la solution d’impression la plus adaptée.
Biagio Pagano

Biagio Pagano,  codirigeant,  Felten Stein

De très gros efforts ont également été faits pour améliorer la connectivité des imprimantes, qui sont devenues presque aussi puissantes que des ordinateurs. «Un copieur peut à présent numériser un document, le reconnaître et l’archiver à l’endroit désiré, qu’il s’agisse d’un emplacement dans le cloud ou sur un serveur local. Ces processus sont de plus en plus automatisés», précise Claudio Bocci. Pour accroître la mobilité des travailleurs et leur autonomie, il est également possible de communiquer avec les imprimantes à partir d’un smartphone. Même en rendez-vous à l’extérieur, on peut donc lancer une impression urgente à destination de l’un ou l’autre département de sa société.

L’impression intelligente

D’autres marques commencent également à utiliser des technologies qui font leurs preuves dans d’autres secteurs, comme l’intelligence artificielle. Xerox – marque qui a inventé le photocopieur en 1959 – a ainsi développé une machine qui scanne, corrige, traduit dans plusieurs langues et respecte la mise en page du document initial.

«Il faut le voir pour le croire», explique Claudio Bocci. «La qualité de la traduction, par exemple, est bien supérieure à ce que Google propose actuellement. En outre, l’intelligence artificielle qui réalise la traduction apprend en continu en étant confrontée à de nouveaux mots, de nouvelles expressions ou de nouvelles constructions de phrase, pour offrir un résultat final qui est toujours meilleur.»

Cet outil est à même d’intéresser non seulement des traducteurs, mais aussi des sociétés de marketing, ou toute autre entreprise active dans plusieurs pays.

Des innovations sécurisées et accessibles

On le voit, le secteur de l’impression a redoublé d’efforts pour accompagner la transformation digitale à l’œuvre à tous les niveaux de la société. Évidemment, la qualité de l’impression en elle-même s’est également très considérablement développée. En effet, le paramétrage des imprimantes proposées aujourd’hui sur le marché est extrêmement fin et permet d’obtenir des documents imprimés avec une qualité proche de celle trouvée en imprimerie.

Tous nos partenaires technologiques mettent un point d’honneur à sécuriser le partage des données entre appareils.
Claudio Bocci

Claudio Bocci,  codirigeant,  Felten Stein

Mais cette multiplication des paramètres n’est-elle pas de nature à complexifier la tâche des utilisateurs de ces outils? «Les imprimantes modernes, malgré leur perfectionnement, sont conçues pour rester faciles à utiliser», répond Claudio Bocci. «Et si nos clients souhaitent recourir à des paramétrages avancés, nos techniciens formés sont là pour les aider. Dans tous les cas, nous suggérons aux personnes intéressées de venir voir dans notre showroom comment l’outil qui les intéresse fonctionne, voire de le tester durant un mois dans leurs bureaux.»

Enfin, les capacités de connectivité accrues de ces imprimantes soulèvent la question de la sécurisation des flux de données qui s’échangent entre l’appareil et les ordinateurs ou autres smartphones avec lesquels il communique. «Tous nos partenaires technologiques mettent un point d’honneur à sécuriser le partage des données entre appareils. HP est notamment particulièrement impliqué dans la sécurisation de ces données, et c’est sans doute ce qui fait de cette marque un ‘must have’ pour de nombreux spécialistes IT. Quelle que soit la marque, les imprimantes doivent aujourd’hui être correctement protégées pour rentrer de plain-pied dans l’ère digitale, en gagnant la confiance des utilisateurs», conclut Claudio Bocci.