POLITIQUE & INSTITUTIONS — Europe

diplomatie

La frontière avec l’Allemagne rouvre doucement



Le ministre des Affaires étrangères et européennes, Jean Asselborn, a salué la réouverture de la frontière avec l’Allemagne. (Photo: Shutterstock)

Le ministre des Affaires étrangères et européennes, Jean Asselborn, a salué la réouverture de la frontière avec l’Allemagne. (Photo: Shutterstock)

La frontière entre le Luxembourg et l’Allemagne va pouvoir rouvrir, après plusieurs semaines de négociations intenses.

À partir du 15 mai, les contrôles à la frontière du Luxembourg et de l’Allemagne vont s’assouplir.

Une décision saluée par le ministre des Affaires étrangères et européennes, Jean Asselborn (LSAP), qui signale la reprise prochaine du trafic international à tous les points de passage de la frontière allemande et la levée des contrôles systématiques aux frontières entre l’Allemagne et le Luxembourg.

«Cette décision n’apportera pas seulement une facilitation concrète pour les citoyens et les entreprises des deux côtés de la frontière, mais constitue également un signal important en ce qui concerne le rétablissement progressif de l’accord de Schengen», a déclaré Jean Asselborn,  dans un communiqué .

Modalités à venir

Le ministère des Affaires étrangères précise que le Luxembourg a fait pression sur le gouvernement fédéral allemand depuis le début de la crise pour que les mesures introduites soient levées.

Treize bourgmestres issus de communes situées à la limite entre l’Allemagne et le Luxembourg réclamaient quant à eux, depuis mi-avril , l’arrêt des contrôles aux frontières, perçus, selon eux, comme trop rigoureux côté allemand.

Les modalités de la réouverture des frontières allemandes n’ont pas encore été détaillées. «Il s’agit maintenant de déterminer avec les partenaires allemands comment cette décision de principe de mettre fin aux fermetures et aux contrôles aux frontières sera mise en œuvre dans la pratique, compte tenu notamment de la réglementation en matière de quarantaine en vigueur en Allemagne», précise le ministère des Affaires étrangères.

L’Allemagne a quant à elle fait connaître son intention d’arrêter tous ses contrôles frontaliers liés au coronavirus le 15 juin.