POLITIQUE & INSTITUTIONS — Justice

Affaire CSV  FRËNDESKREES

Frank Engel et six membres du CSV acquittés



Frank Engel réfléchit maintenant à déposer plainte contre ceux qui l’ont dénoncé. (Photo: Romain Gamba/Maison Moderne/Archives)

Frank Engel réfléchit maintenant à déposer plainte contre ceux qui l’ont dénoncé. (Photo: Romain Gamba/Maison Moderne/Archives)

Le tribunal correctionnel de Luxembourg a acquitté ce jeudi matin Frank Engel, ancien président du CSV, et six autres membres du parti dans le cadre de l’affaire CSV Frëndeskrees. 

C’est évidemment un jugement qui a été accueilli avec soulagement, même si un appel du Parquet demeure possible. Ce jeudi matin, le tribunal correctionnel de Luxembourg a acquitté Frank Engel , ancien président du CSV, et six autres membres du parti des préventions qui les visaient.

Pour rappel, le Parquet reprochait à Frank Engel d’avoir bénéficié d’un emploi fictif auprès de l’asbl CSV Frëndeskrees, ceci avec la complaisance de Félix Eischen , ancien secrétaire général du parti, et d’André Martins, trésorier de l’asbl. 

Il devait assurer la représentation externe de l’asbl, le recrutement de nouveaux membres et la préparation de la transformation de l’association en fondation. Ce contrat avait été contesté par des députés de son parti, avec qui la rupture était consommée, qui l’avaient dénoncé au Parquet en mars dernier.

  Stéphanie WeydertElisabeth Margue , Georges Pierret – membre de l’asbl CSV Frëndeskrees – et Georges Heirendt – ancien trésorier général du parti – avaient aussi été renvoyés devant le tribunal. Les reproches qu’on leur adressait ont donc volé en éclats.

Frank Engel, qui a toujours nié toute escroquerie, pourrait maintenant poursuivre ceux qui l’ont attaqué pour dénonciation calomnieuse.