POLITIQUE & INSTITUTIONS — Institutions

Passation

François Prum, nouveau consul honoraire du Népal



288865.jpg

François Prum (6e à gauche) succède à Guy Aach comme consul honoraire du Népal au Luxembourg. (Photo: Marie De Decker)

L’avocat engagé de longue date dans l’humanitaire succède à son ami Guy Aach, qui occupait cette fonction depuis 1995.

C’est au siège de la Fédération nationale des éclaireurs et éclaireuses du Luxembourg (Fnel), symbole du scoutisme qui a bercé l’amitié de Guy Aach et François Prum , qu’a eu lieu, mardi, la passation entre les deux hommes, en présence de l’ambassadeur du Népal pour le Benelux Lok Thapa et de la communauté népalaise du Grand-Duché. Deux jeunes filles ont d’ailleurs agrémenté la cérémonie de danses traditionnelles avant un buffet népalais.

Guy Aach avait été nommé premier consul honoraire du Népal à Luxembourg en 1995, près de 20 ans après son premier voyage dans ce pays de 29 millions d’habitants perché dans la chaîne de l’Himalaya entre le Tibet et l’Inde. Il y avait organisé un camp avec 54 scouts de la Fnel en 1990 – ce sera au tour de S.A.R. le Grand-Duc héritier Guillaume en 1997.

Cela peut sembler trop romantique, mais je pense que je suis tombé amoureux du Népal [lors de mon premier voyage].
François Prum

François Prum,  consul honoraire du Népal au Luxembourg

Les années 1990 sont marquées par un resserrement des liens entre le Grand-Duché et le royaume himalayen. Par l’inauguration d’un centre médico-scolaire en 1996 en présence de L.A.R. Prince Guillaume et Princesse Sibila reçus par le roi Birendra et sa famille, puis, en 1998, de l’hôpital Banepa, construit avec des fonds luxembourgeois, par S.A.R. la Grande-Duchesse (héritière à l’époque) Maria Teresa. La même année, le prince héritier du Népal Dipendra est reçu à Luxembourg, et Guy Aach, nommé consul général honoraire, décoré Praba Gorka Dakshina Battu. Une distinction qui rend hommage à son engagement pour le Népal, partagé par son épouse Danielle Aach-Hertz, en parallèle à leur activité au sein de l’entreprise familiale Tapis Hertz.

De son côté, François Prum a découvert le Népal lors d’un voyage avec des amis de Bombay à Katmandou en 1987. «Cela peut sembler trop romantique, mais je pense que je suis tombé amoureux du Népal à ce moment-là», a confié M. Prum lors de la cérémonie de passation. «Je savais que, d’une façon ou d’une autre, beaucoup d’autres voyages suivraient.»

Partenariat avec les ONG locales

L’avocat est engagé dans l’humanitaire et a créé en 1997 l’ONG Coopération humanitaire Luxembourg (CHL) avec un groupe d’amis, afin de venir en aide à des familles démunies de Roumanie. Un champ d’action qui s’est ensuite élargi pour s’étendre au Népal, à la faveur du partenariat avec l’ONG SOS Bahini, active à Pokhara. Les deux ONG soutiennent des jeunes filles victimes de violences sexuelles ou menacées par le trafic d’êtres humains.

C’est ainsi que M. Prum et son épouse se rendent au moins une fois par an au Népal depuis 2008, accompagnés de bénévoles de CHL. «M. Aach nous a délivré plus de 20 visas à mon épouse Nadine et à moi ces dernières années», sourit l’avocat. Un écovillage a été construit en 2012 à Pokhara, plusieurs ONG locales soutenues, dont des orphelinats à Katmandou.

Je déploierai mes efforts pour encourager les échanges culturels entre le Luxembourg et le Népal et essayer de créer davantage de synergies entre les ONG luxembourgeoises actives au Népal.
François Prum

François Prum,  consul honoraire du Népal au Luxembourg

D’autres besoins ont émergé à la suite du terrible séisme de 2015, dans lequel 17.000 Népalais ont péri. CHL, en partenariat avec PSF et la Fnel, a participé à la reconstruction de trois écoles dans le district de Nuwakot.

«Malgré de sérieux efforts, le Népal figure encore parmi les pays les plus pauvres de la planète», a déploré M. Prum. «Mais il y a bon espoir pour l’avenir proche, parce que de nombreuses ONG travaillent efficacement sur le terrain, et la stabilité politique des dernières années commence à attirer des investisseurs.» Alors que les années 2000 avaient été marquées par l’assassinat de la famille royale, la guérilla maoïste et la chute de la royauté.

«En tant que nouveau consul honoraire du Népal, je déploierai mes efforts pour encourager les échanges culturels entre le Luxembourg et le Népal, promouvoir la fantastique destination touristique qu’est le Népal et essayer de créer davantage de synergies entre les ONG luxembourgeoises actives au Népal», ambitionne M. Prum. «En collaboration avec Lok Thapa, ambassadeur du Népal au Benelux, nous ferons de notre mieux pour encourager les investisseurs du Luxembourg et d’Europe à se tourner vers le Népal et à envisager le développement de liens d’affaires.» Pour conclure: «Je suis honoré et heureux de servir ce magnifique pays que je porte dans mon cœur.»

Deux danseuses népalaises ont agrémenté la cérémonie de passation. (Photo: Marie De Decker)

1 / 3

Guy Aach et son épouse Danielle, Lok Thapa, L.A.R. le Prince Guillaume et la Princesse Sibila, François Prum et son épouse Nadine Glesener, tous amoureux du Népal. (Photo: Marie De Decker)

2 / 3

Guy Aach cède ses fonctions à François Prum avec la bénédiction de l'ambassadeur népalais auprès du Benelux Lok Thapa. (Photo: Marie De Decker)

3 / 3